Algérie: Décès du doyen des défenseurs des droits de l'Homme Ali Yahia Abdenour

Ali Yahia Abdenour

Alger — L'avocat et militant des droits de l'Homme, Ali Yahia Abdenour, est décédé dimanche, à l'âge de 100 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.

Né le 18 janvier 1921 à Aït Yahia à Tizi-Ouzou, le défunt a été membre de l'Assemblée constituante entre 1962 et 1964, puis député jusqu'au 1965, avant d'être nommé, dans la même année, ministre des Travaux publics et des Transports puis ministre de l'Agriculture et de la Réforme agraire entre 1966 et 1968 dans le gouvernement de Houari-Boumediene.

Après sa libération, le défunt est devenu en 1961 secrétaire général de l'Union Général des Travailleurs Algériens (UGTA).

Ali Yahia Abdenour est l'auteur de plusieurs ouvrages dont "Algérie: Raisons et dérision d'une guerre", "la crise berbère de 1949 : portrait de deux militants, Ouali Bennaï et Amar Ould-hamouda", "Lettre ouverte au système politique et au dernier pouvoir qu'il a engendré", et "mon testament pour les libertés".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X