Tunisie: La Tunisie condamne fermement l'attaque terroriste de Rambouillet

Les premières investigations, notamment sur les réseaux sociaux, ont mis au jour la radicalisation soudaine et violente de Jamel Gorchene, un jeune Tunisien «fragile psychologiquement».
25 Avril 2021

La Tunisie a fermement condamné la « lâche » attaque terroriste perpétrée, vendredi, en France, contre un agent de police sur les lieux de son travail dans la ville de Rambouillet.

La Tunisie a exprimé son rejet absolu de cet acte ignoble et réitéré sa condamnation totale de l'extrémisme et du terrorisme, sous toutes ses formes, lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l'étranger, publié samedi soir.

Elle présente, en cette circonstance, ses sincères condoléances à la famille de la victime, au gouvernement et au peuple français.

Cet acte « isolé » ne peut être justifié et n'a aucun lien avec les préceptes de l'Islam, qui est la religion du pardon et de la tolérance, lit-on de même source.

Vendredi en début d'après-midi, une fonctionnaire de police française de 49 ans, a été tuée à l'arme blanche dans le sas du commissariat de Rambouillet. Son agresseur, un Tunisien de 36 ans arrivé en France en 2009, est décédé quelques minutes plus tard, abattu par des policiers témoins du drame, rapporte la presse française.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X