Algérie: Les conditions pour préserver le squelette de la reine Tin Hinan "ne sont pas réunies"

Alger — Les conditions techniques pour exposer et de préserver le squelette de la reine touareg Tin Hinan "ne sont pas réunies", a affirmé dimanche à Alger le directeur du musée national du Bardo, Zoheir Harichene.

S'exprimant lors de l'inauguration d'une exposition sur la reine Tin Hinan et son tombeau, le directeur du musée national du Bardo, qui accueille cette exposition, a affirmé que les condition de préservation du squelette de la reine sont "inexistantes" et que le musée "ne dispose pas encore des techniques modernes nécessaires à une exposition idéale et aux normes mondiales en adéquation avec l'importance de cette collection".

Cette collection avait été retirée du musée en 2006 avant le début des travaux de réhabilitation, des travaux qui ont pris fin en 2013.

Découvert en 1925 lors d'une fouille archéologique franco américaine dans la localité de Abalessa (80 km du chef-lieu de la wilaya de Tamanrasset) le squelette de Tin Hinan, daté du IVe siècle, a été transféré aux Etats-Unis avec les bijoux et le mobilier funéraire pour revenir au musée du Bardo à Alger cinq ans plus tard.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X