Afrique de l'Ouest: Les Ministres de la CEDEAO approuvent le rapport du Forum de Banjul sur l'Hydromètre

26 Avril 2021

Les Ministres de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) en charge de l'hydrologie, de la météorologie, de la Gestion des Risques de Désastre et des Problèmes liés au gendre ont approuvé ce jour le rapport de la Commission de la CEDEAO sur le Forum de l'Hydromètre de Banjul visant à améliorer la Stratégie Régionale de Gestion des Risques d'Inondations, la stratégie liée au gendre et le Programme d'Actions pour La Réduction des Risques de Désastre au Kairaba Centre International des Conférences à Banjul.

Le point crucial du rapport qui a été approuvé par les experts le mercredi dernier prévoit un besoin en investissements de 324.5 millions de dollars pour les pays membres et au niveau régional.

Le rapport confirme, d'après l'enquête sur les services de l'Hydromètre de tous les états membres de la CEDEAO, que les besoins en investissement ont été jaugés conformément aux solutions proposées aux pays et organisations régionales. Les besoins en investissement sont évalués à 324.5 millions de dollars, et ce, dans le cadre du soutien aux initiatives présentement en cours dans les états membres et au niveau régional en vue de l'amélioration de services viables et consistants.

Par conséquent, les besoins en investissement des pays membres sont évalués à 290 millions de dollars tandis que les institutions régionales ont une demande de financement estimée à 34.5 millions de dollars.

Le rapport estime que le niveau d'investissement requis par le pays est basé sur des besoins bien-définis et identifiés et la situation relative au niveau de prestation des services climatologiques, hydrologiques et météorologiques du pays.

La Ministre de la Communication et de la Digitalisation du Ghana et Présidente du Conseil des Ministres de la CEDEAO en charge de l'Hydromètre, Mme Ursula Gifty Owusu-Ekuful, a déclaré que le montant total des désastres climatiques de ces deux dernières décennies est évalué à environ 10 milliards de dollars sur le continent Africain.

" Nous avons, en tant qu'autorites publics, négligé de prendre en compte cette source importante d'informations et de renseignements pour une planification adéquate. Nous avons maintenant besoin d'une révision globale de stratégie pour que nous soyons tous sur la même longueur d'onde " a-t-elle déclaré.

" Nous ne pouvons pas toujours nous baser sur une analyse commerciale directe des opportunités génératrices de revenus afin de déterminer les domaines qui doivent bénéficier de notre investissement et de notre soutien. "

La Vice-Présidente de la Gambie, Dr Isatou Touray, a déclaré que l'Afrique de l'Ouest est constamment touchée par les événements météorologiques et climatiques extrêmes.

" Les domaines particuliers de l'agriculture, de la sécurité alimentaire, de la production énergétique et du transport de l'économie Ouest-Africaine sont vulnérables aux risques climatiques.

Plus de 70% de l'Afrique de l'Ouest dépend de la pluviométrie pour l'agriculture. La vulnérabilité aux risques climatiques a connu une augmentation significative due à l'impact de la pandémie du Covid-19 sur la région. "

Elle a plaidé pour qu'une plus grande attention soit portée sur les besoins et éxigences des femmes et des enfants car ils sont les plus vulnérables aux désastres.

Des acteurs importants comme la Banque Mondiale et l'Organisation Météorologique Mondiale ont réitéré leur soutien aux efforts de la région visant à l'allégement des problèmes liés au changement climatique.

Dictator Hunter déclare que le témoignage des auteurs de crimes contre les Droits de l'Homme suffit à traduire Jammeh en justice

A La Une: Gambie

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X