Centrafrique: Dialogue national - Le président Touadéra va rencontrer l'opposition

En Centrafrique, depuis une semaine, le président Faustin Archange Touadéra reçoit à tour de rôle les acteurs politiques et de la société civile du pays. Le président a été réélu en décembre dernier au terme d'élections controversées, qui avaient été perturbées par une coalition de groupes armés, la Coalition des Patriotes pour le Changement. L'ouverture de ce dialogue était demandée de longue date par les partis politique d'opposition.

Pour l'entourage du président centrafricain, ces concertations sont l'occasion d'entendre les suggestions des partis d'oppositions. L'objectif afficher est de « tourner le dos aux problèmes sécuritaires » dans un contexte toujours tendu, malgré le recul de la menace que les groupes armés de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) faisaient peser sur Bangui.

Récemment, le ministre de la Justice a demandé la levée de l'immunité parlementaire de quatre députés, dans le cadre d'une enquête sur l'ex-président François Bozizé, coordinateur revendiqué de la CPC.

Selon le porte-parole de la présidence, Albert Yaloké Mokpeme, ces députés seront tout de même les bienvenus dans ces discussions. L'un d'eux, Martin Ziguélé, le président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain, reste pourtant sceptique concernant ses effets futurs. S'il demande une clarification de la méthode du gouvernement, son parti sera bien représenté dans les discussions ce mardi après-midi.

En revanche, Mahamat Kamoun, président de la COD-2020, la principale plateforme d'opposition, ne se rendra pas physiquement au palais de la Renaissance. Il note lui aussi beaucoup d'incohérence et de contradiction dans l'organisation de ce dialogue. Un courrier avec leurs doléances sera malgré tout envoyé à la présidence.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X