Burkina Faso: Les grands hôpitaux du Faso se dotent de centres de triage covid

Le Burkina Faso est le seul pays de la sous-région à n'avoir pas encore lancé sa campagne de vaccination contre le coronavirus.

Les autorités sanitaires du Burkina Faso ont mis en place des centres de triage pour tous les usagers des hôpitaux. Les cas suspects seront immédiatement isolés et pris en charge.

Tous les grands hôpitaux du pays possèdent des centres de triage. A Dédougou, à plus de 230 km de la capitale, pour avoir accès au Centre hospitalier régional (CHR), il faut montrer patte blanche. Prise de température, lavage de mains, gel hydro-alcoolique... le dispositif est bien fonctionnel.

"L'unité de triage rassure la population. Il faut dire que si tu quittes une région on te parle d'une maladie qui est très contagieuse qui fait peur, tu viens dans un centre de santé qui est supposé être le centre de référence de la région, et que tu ne vois pas une équipe qui semble s'occuper de ça, cela fait peur. Mais si tu arrives et tu passes dans le dispositif, ça rassure", a dit Dr Alex Franc Somé, médecin dans cet hôpital.

Les cas suspects sont détectés à partir de ce centre de contrôle.

"Au niveau de cette unité, on vous fait le screening. Il s'agit de prendre votre température. On peut voir si vous êtes un cas suspect ou un cas confirmé. A partir de cette unité de triage, les agents peuvent suspecter quelque chose et après aller à des examens approfondis à travers des tests PCR", explique Gustave Dabiré, le directeur du CHR de Dédougou.

"C'est pour nous protéger de la maladie à coronavirus. Avec le lavage de mains et la prise de température, cela nous aide beaucoup", a affirmé Esther Souli, une habitante de Dédougou qui est déjà passée par ce centre de triage de l'hôpital.

De retour à Ouagadougou, au Centre médical du quartier Kossodo, le dispositif fonctionne aussi. Mieux, l'hôpital depuis un moment réalise des tests de coronavirus. Ce qui n'était pas le cas aux premières heures de l'apparition de la maladie.

"Le prélèvement ici est convoyé au Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS). C'est le CORUS qui est chargé de repartir aux différents laboratoires pour des analyses. 48 ou 72 heures après, il nous envoie les résultats", a déclaré Réné Paré, Technicien du génie sanitaire du centre de triage de Kossodo.

Ce dispositif de vérification dans les grands centres de santé permet de limiter la propagation du coronavirus tout en continuant la prise en charge des patients.

Depuis le début de la pandémie plus de 13 000 personnes ont déjà fait la maladie. 156 en sont décédées.

Le Burkina est le seul pays de la sous-région à n'avoir pas encore lancé sa campagne de vaccination contre le coronavirus. Le gouvernement dit ne pas aller dans la précipitation et affirme que le comité de gestion de la vaccination est dans une "démarche méthodologique, scientifique et de préparation" en attendant les vaccins.

Plus de: VOA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X