Congo-Kinshasa: Vers une administration militaire à l'Est

27 Avril 2021

Un des points ultra sensibles du programme du gouvernement Sama Lukonde a porté sur la perspective de la prise, par le Chef de l'Etat, des mesures radicales, notamment la mise en place d'une administration militaire dans les provinces où règne l'insécurité récurrente. Lesdites provinces ainsi que les territoires et secteurs pourraient connaître l'avènement, à leur tête, des gouverneurs, maires et administrateurs militaires.

S'agissant toujours du volet sécuritaire, un projet de formation des unités d'élites pour l'armée et la police nationales est en chantier. Leur mission principale serait d'intervenir rapidement et efficacement dans les zones où la paix serait troublée par les forces négatives, locales ou étrangères.

Des réformes profondes devraient toucher l'armée et la police nationales ainsi que les services de renseignements, civils comme militaires, de manière à les rendre capables de prévenir les situations d'insécurité à travers des informations fiables, de riposter et de rétablir l'ordre et la sécurité.

Il est également décidé de ne plus réintégrer, dans l'armée et la police nationales, des éléments ayant déjà servi dans les rébellions ou les groupes armés. Il n'y aurait donc plus de prime à la trahison et à la criminalité, comme c'était le cas sous l'ancien régime, avec les regrettables concepts de « brassages » et « mixages », qui avaient permis l'infiltration de notre système de défense par des hors-la-loi qui, au finish, retournent à leurs premières amours, à savoir les forces négatives, pour mettre en péril la vie de leurs concitoyens et l'intégrité territoriale, bref déstabilisation les institutions de la République. Kimp

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X