Burkina Faso: Selon des sources sécuritaires, les Européens capturés lundi ont été exécutés

Des militaires burkinabe

Au Burkina, selon des sources sécuritaires, les trois Européens capturés hier lundi dans l'est du pays, ont été exécutés. Ils étaient portés disparus après une attaque lorsqu'un un commando armé s'en était pris à une patrouille anti-braconnage composée de militaires et de gardes-forestiers burkinabé, accompagnés de formateurs et de journalistes occidentaux.

D'importants moyens ont été mis en oeuvre par les forces de sécurité burkinabè lundi pour retrouver les personnes enlevées le même jour lors d'une opération commando par un groupe armé. Ils étaient quatre: deux Espagnols, un Irlandais et un membre des forces de défense et de sécurité du Burkina. La ministre espagnole des Affaires étrangères Arancha González Laya a confirmé le décès des deux journalistes espagnols informe le quotidien El Pais.

Ce mardi matin, des sources sécuritaires, pas encore confirmées officiellement à Ouagadougou, rapportaient que les trois Occidentaux avaient été exécutés par leurs ravisseurs. Les corps de trois personnes à la peau claire auraient été retrouvés dans la réserve de Pama. Selon un spécialiste des questions sécuritaires, des images circulent sur les réseaux sociaux, provenant d'un message de propagande d'un groupe armé qui revendique l'attaque contre la brigade anti-braconnage, rapporte notre correspondant, Yaya Boudani. Des équipes de sécurité se rendent sur zone pour vérifier ces informations.

Les trois expatriés, selon une source diplomatique, des journalistes travaillant pour une ONG de protection de la faune, accompagnaient une patrouille anti-braconnage composée de militaires et de gardes-forestiers burkinabé lorsque l'attaque s'est produite.

Selon plusieurs sources, deux des expatriés auraient été blessés lors de l'assaut qui a aussi fait trois blessés du côté des forces de sécurité.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X