Gambie: La réaction du gouvernement au classement de Reporters Sans Frontieres (RSF) sur la Liberté de la Presse

27 Avril 2021

Le classement 2020 de la liberté de la presse de l'organisation de défense des Droits de l'Homme, Reporters Sans Frontières (RSF), a confirmé les progrès significatifs de la Gambie dans le domaine de la promotion de la liberté de la presse. La Gambie occupe le 85 ème rang au classement sur un total de 180 pays. Cela représente une montée de deux places car la Gambie occupait le 87 eme rang en 2020. Le gouvernement de la Gambie accepte le mérite pour ces progrès.

Sur l'ensemble des 55 pays évalués, la Gambie occupe le 9 ème rang en Afrique de l'Ouest et le dixième en Afrique subsaharienne. Cela constitue des progrès remarquables pour une nation qui était loin derrière la plupart des pays lors des deux dernières décennies.

" Convaincu que l'accès et la dissémination de l'information sont des éléments décisifs dans une société transparente et démocratique, le gouvernement de la Gambie a depuis son avènement au pouvoir procédé à une révision des lois gouvernant la presse en Gambie " selon la déclaration du Bureau du Porte- Parole du gouvernement dans un communiqué de presse, en réaction à ce développement.

"L'impact de cette révision sur la diversification de la presse est constaté au plan national avec l'existence de plus de 33 stations de radio, de 6 chaines de télévision, de 4 journaux hebdomadaires, d'une publication trihebdomadaire et de plusieurs médias en ligne qui sont une source constante d'incitation au débat public dans le processus de consolidation de notre démocratie post - dictatoriale."

" Plus de 30 journalistes qui avaient connu l'exil durant des décennies pendant la dictature de 1994 à 2016 ont depuis lors effectué leur retour au pays et contribuent de manière significative au Nouveau Système Démocratique. "

" Le gouvernement de la Gambie, sous le leadership du Président Adama Barrow, continue la promotion d'une presse libre et responsable, et ce, en vue de restaurer la gloire d'antan de la Gambie en tant que jeune état démocratique respectueux des principes des Droits de l'Homme. "

Dans sa réaction à ce développement, Pap Saine, le coéditeur du journal The Point et le correspondant de Reporters Sans Frontières (RSF) a lancé un appel au gouvernement pour un paiement ponctuel et régulier des indemnités dues aux organismes de la presse.

" Les organismes de presse n'ont pas reçu leurs indemnités du gouvernement depuis le mois de Décembre. Cela constitue un obstacle à leurs publications journalières et au paiement des salaires de leurs employés. "

" Les lois draconiennes sur la presse doivent également être abolies " a-t-il exhorté le gouvernement.

Les Ministres de la CEDEAO approuvent le rapport du Forum de Banjul sur l'Hydromètre

A La Une: Gambie

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X