Guinée: Congrès de la FEGUIFOOT - Boubacar Touré l'unique candidat à la présidence vient d'être recalé

Boubacar Touré ne devrait pas être parrainé par l'AS Kaloum à partir de l'instant où celle-ci est sur le coup d'une sanction par la FIFA. C'est le motif évoqué par la commission pour annuler la candidature de Monsieur Boubacar Touré.

En effet dans une affaire de transfert de joueurs étrangers mal négocié par l'ASK, le club a écopé d'une interdiction de recruter par la FIFA. Cependant, cette interdiction de recruter infligée à un club par la FIFA ne lui enlève aucun droit à part celui de recruter pendant une période donnée. Le club sanctionné reste toujours membre de sa fédération et continue à jouir des mêmes droits et prérogatives réservés aux membres.

Les connaisseurs savent que l'interdiction de recruter est une sanction courante que la FIFA applique aux clubs lorsque ceux-ci sont en porte à faux avec le règlement du statut et du transfert des joueurs.

Cette sanction n'exclut pas l'ASK de la fédération guinéenne de football. Elle a continué à jouir de ses droits. Elle a été conviée à la dernière AGE en qualité de membre statutaire électeur et éligible. Elle est invitée à la prochaine assemblée générale. C'est d'ailleurs, forte de sa qualité de membre statutaire qu'elle s'est adressée à la FIFA, la CAF et la FGF pour invalider la candidature de Mr Antonio Souaré.

Le Président de la Commission électorale de recours au centre de tous les tourments

La décision de la commission électorale de recours est surprenante mais n'étonne personne car elle est présidée par le conseiller juridique du ministère du plan, Aboubacar Kaba, qui serait le frère (même père même mère) d'un des membres du comité exécutif, en la personne de Mr Tom Kaba.

Normalement, le président de la commission électorale de recours, devrait se récuser comme le stipule l'article 19 du code d'éthique relatif au conflit d'intérêt.

Le candidat unique Boubacar Touré répond à toutes les conditions mentionnées dans l'article 33, relatif aux exigences que doivent satisfaire les membres du comité exécutif.

En attendant de voir les réactions du public sportif de Guinée, le moins que l'on puisse dire, c'est que cette décision de la commission électorale de recours, n'est pas de nature de ramener le calme dans la cité.

Derrière cette décision, nous sentons une ferme volonté de nuire en privilégiant l'intérêt personnel au détriment de notre football.

Que va faire Boubacar Touré ?

Il est évident qu'il ne va pas l'entendre de cette oreille et encore une fois, prendra les mesures qui s'imposent à savoir :

Dénoncer le conflit d'intérêt qui impose au président de la commission électorale de recours de se récuser. Etant le frère cadet d'un membre du comité exécutif, le président de cette commission n'est pas dans une situation confortable pour mener les débats dans cette commission.

S'adresser à la FIFA, auprès de laquelle il a déjà eu gain de cause.

S'adresser au Tribunal arbitral du sport.

De toutes les façons, si cette sanction disciplinaire d'interdiction de recruter était de nature à enlever à l'ASK sa qualité de membre de la FEGUIFOOT, la FIFA n'aurait jamais pris en considération ses plaintes vis-à-vis de la candidature de Mr Antonio Souaré.

Il ne fait aucun doute, que Boubacar Touré et l'AS Kaloum sortiront gagnants de ce combat juridique.

Que risque la Fédération Guinéenne de football ?

La Guinée risque gros par ce que la mise en place d'un comité de normalisation n'est rien à côté des sanctions qui risquent de frapper notre football. Cela peut aller du comité de normalisation, à la suspension, la disqualification pour la CAN au profit de la Namibie et même le retrait de la CAN 2025.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X