Congo-Kinshasa: Le nouveau gouvernement veut rétablir la sécurité à l'Est

Le Premier ministre, Sama Lukonde, a présenté ce 26 avril le programme de son gouvernement. Il a rappelé son ambition de construire un état fort tout en mettant l'accent sur la pacification à l'Est du pays.

"Le gouvernement entend utiliser tous les moyens requis pour éradiquer tous les groupes armés et mettre fin à cette crise sécuritaire" : tels étaient les propos du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde ce lundi 26 avril. Il entend ainsi faire de la question sécuritaire à l'Est une priorité pour son gouvernement.

Une annonce saluée par Rose Tuombeane qui conduit une délégation de femmes venues de Butembo, Beni et d'Ituri qui séjournent à Kinshasa depuis le 9 avril.

Rose Tuombeane et sa délégation ont rencontré Félix Tshisekedi à deux reprises au courant de ce mois d'avril pour lui rappeler sa promesse de s'installer à l'Est pour garantir le retour de la paix dans la région. "Je peux dire que c'est cela même l'objectif de notre déplacement ici à Kinshasa : amener le gouvernement ainsi que le chef de l'Etat à considérer la paix comme la priorité des priorités. L'objectif de notre déplacement est atteint mais nous restons en attente de la mise en œuvre de ce programme", insiste l'activiste.

Défis majeures à relever

Si Rose Tuombeane reste vigilante sur la mise en œuvre des promesses du gouvernement, pour Chantal Faida, activiste et responsable d'un bureau d'études consacré au leadership féminin en RDC, il aurait fallu réduire les priorités. Pour elle, qui trop embrasse, mal étreint. "Quand tout est prioritaire rien n'est prioritaire", insiste-t-elle. Avant de poursuivre : "Je pense qu'il aurait dû se concentrer sur une seule priorité à savoir le retour de la paix sur l'ensemble de la RDC. Il n'y a pas qu'à l'Est où il y a des bévues et des massacres, on peut en retrouver dans presque toutes les provinces de la RDC."

RDC : Le gouvernement Sama Lukonde présente son programme

C'est donc un travail important qui attend le nouveau gouvernement, l'Est du pays étant en proie à une situation sécuritaire déliquescente depuis plus de deux décennies.

Mais pour le retour d'une paix durable dans l'Est, certains préalables sont nécessaires insistent certains. C'est le cas de Julienne Lusenge, directrice du Fond pour les femmes congolaises et activiste des droits des femmes à Beni. "La population a trop souffert et pour mettre fin à cette tragédie, il faut travailler sur la justice, il faut que la cour militaire opérationnelle fonctionne, il nous faut aussi voir la lutte contre l'impunité et contre la corruption", martèle celle qui a reçu, le 8 mars dernier, le prix international de la femme courage, décerné par le département d'Etat américain.

Investi ce lundi 26 avril, le gouvernement de Jean-Michel Sama Lukonde repose sur un programme en quinze piliers ciblant quatre secteurs : la pacification de l'est du pays, la reconstruction du pays, l'Etat de droit ainsi que l'amélioration des conditions de vie des Congolais.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X