Sénégal: FNUAP - L'Ambassadeur de France au Sénégal, Philippe Lalliot en visite sur les chantiers du projet FassE Émergent à Fass-Gueule Tapée-Colobane

La cérémonie riche en couleurs s'est déroulée en présence du maire de la commune, M. Ousmane Ndoye, du Directeur Régional du FNUAP, Mabingué NGOM, du Ministre d'État M. Mbaye Ndiaye, des autorités administratives et locales ainsi que les représentants des organisations partenaires de ce projet. Le Fonds régional des Nations Unies pour la Population (FNUAP) et la mairie de la commune de Fass- Colobane- Gueule Tapée ont lancé le projet FassE Émergent en février 2018. Un projet qui consiste à construire plusieurs structures pour le développement de la commune. Suite au lancement il y'a quelques jours de l'ouvrage intitulé : « Capture du dividende démographique testé dans la commune de Fass Gueule Tapée Colobane », c'était aujourd'hui autour de l'ambassadeur de la France de visiter ce projet à vocation multiple.

En commençant par les honneurs, M. Philippe Lalliota a été élevé au Rang de Citoyen d'honneur de la commune de Fass par le maire Ousmane Ndoye. Un geste remarquable et apprécié de tous.

« Le projet FassE Émergent est un laboratoire d'action sociale, un projet pilote. Trois volets m'impressionnent le plus autour de ce projet et ce sont la santé, l'économie et l'entreprenariat. Les trois sont des vecteurs de développement qui n'ont pas été laissés en rade », explique Monsieur l'ambassadeur. La coopération bilatérale entre la France et le Sénégal a toujours été au beau fixe, mais en plus de cela ; « je donne rendez-vous à tous les ambassadeurs de l'Union Européenne avec le FNUAP pour leur présenter le projet et les faire adhérer », a rassuré SE M. Philippe Lalliot.

Le projet FassE Émergent est reconnu au niveau des systèmes des Nations Unies. D'ailleurs le bureau des Nations Unies a injecté la somme d'un milliard de dollars (650 millions de FCFA) pour la commune. Ce projet est un projet qui ne doit pas échouer, il faut parfaire le modèle et répondre aux besoins de la population.

Selon le Ministre d'État Mbaye Ndiaye, « le projet FassE Émergent est une réponse à l'appel du Président de la République Macky Sall. Il prend en charge les questions de développement. La démographie constitue un problème majeur au Sénégal où chaque vingt ans la population est multipliée par deux ».

Le Directeur Régional du FNUAP, M. Mabingué Ngom a remercié et félicité ses collègues pour le travail abattu. L'appréciation du projet au niveau de la sous-région montre que nous sommes sur la bonne voie.

« C'est un signal fort et "FassE Émergent" doit servir d'exemple aux 557 communes que compte le Sénégal, mais, également à d'autres pays africains. Le train est en marche et il faut réunir tout le monde autour de ce projet. La dynamique, la mobilisation et l'espoir qui sont nés de cette initiative sont à mon avis les choses les plus importantes de ce projet ».

Le projet FassE Émergent qui est en cours de réalisation comporte plusieurs points. L'ambassadeur de la France a visité le Centre de santé, le Centre conseil Ado et le guichet unique implanté au sein de la mairie, où les jeunes ont accès à l'emploi, aux conseils et à l'accompagnement dans la création d'entreprise. Il y a également dans le projet, le dispositif d'appui aux organisations de femmes qui ont pu recevoir des financements.

Le Maire de la commune de Fass Gueule Tapée-Colobane, Monsieur Ousmane Ndoye s'est réjouit de la présence de ses collaborateurs en magnifiant le partenariat avec le FNUAP mais, également la présence de l'ambassadeur qui est désormais un Fassois.

« Notre commune porte le projet pilote, et désormais quiconque voudra copier ce modèle doit l'appeler "FassE Émergent" suivi du nom de sa commune ou ville. Nous réclamons les droits d'auteurs et j'en suis fier », dixit Ousmane NDOYE.

A La Une: Sénégal

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X