Madagascar: Haute Cour Constitutionnelle - Le délai d'élection du président expire

Florent Rakotoarisoa a été le président du conseil consultatif constitutionnel qui a élaboré la Constitution de la IVème République.

Deadline. Les modifications apportées au règlement intérieur de la Haute cour constitutionnelle (HCC), adoptées, le 13 avril, allonge à vingt-et-un jours le délai pour l'élection du président de cette institution. Un délai qui arrive à échéance, ce jour.

« Dans les vingt-et-un jours suivant l'installation de la Haute cour constitutionnelle, le doyen d'âge des hauts conseillers convoque les membres de la Haute cour pour élire le président », dispose l'article 12 du règlement intérieur de la HCC. Les membres de l'institution d'Ambohidahy ont prêté serment lors d'une audience solennelle, le 8 avril. L'élection du président de la HCC devrait donc, se tenir ce jour.

Selon les informations, jusqu'à hier, en mi-journée, pourtant, aucun des membres opérationnels de la Cour d'Ambohidahy n'a fait une déclaration d'intention pour être candidat à la présidence de l'institution. Le règlement intérieur de la HCC prévoit, néanmoins, que les candidatures sont déposées et enregistrées au cours de la séance d'élection.

Option

Quoi qu'il en soit, le scénario de départ voulait qu'il n'y ait eu qu'un candidat unique pour briguer la présidence de la HCC. Il s'agit du haut conseiller Florent Rakotoarisoa, qui est également le doyen de la team. La conjoncture sanitaire a, toutefois, bouleversé le synopsis voulu pour le début du septennat de la nouvelle équipe des hauts conseillers constitutionnels.

D'abord, pour des raisons de santé, le haut conseiller William Noelson n'a pas pu prêter serment, le 8 avril. Jusqu'ici, aucune nouvelle audience solennelle pour son installation officielle n'est programmée. Ensuite, toujours pour des raisons de santé, Florent Rakotoarisoa n'a pas pu prendre part aux premières séances de travail de l'institution. Il n'y pas d'information sur son retour aux affaires, jusqu'ici.

Ces absences ont imposé aux sept membres de la HCC qui sont opérationnels à modifier le règlement intérieur. Ceci, afin de pouvoir travailler, mais également, pour se donner un peu de temps pour l'élection du président. Les vingt-et-un jours que se sont accordés les hauts conseillers constitutionnels avant d'élire leur président arrive à terme aujourd'hui.

Quelle que soit la situation, il faudra procéder à une élection, afin de respecter la lettre du règlement intérieur de l'institution, adopté le 13 avril. S'ils ne parviennent pas à se décider, il y a toujours la possibilité de modifier une nouvelle fois le règlement intérieur. Sinon, des indiscrétions avancent une option. Il serait possible pour les absents pour des raisons de santé, de prendre part au vote par visioconférence.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X