Afrique: La Société ivoirienne de banque réalise un résultat net de 11,180 milliards de FCFA au premier trimestre 2021

L'activité de la Société ivoirienne de banque (Sib) au cours du premier trimestre de l'année 2021 est marquée par une baisse des crédits (-2%) en liaison, notamment, avec les remboursements reçus de ces positions sur le cacao dont la campagne principale s'achève et de l'attentisme encore constaté chez certains acteurs économiques. L'information est contenue dans le Bulletin de la Cote de la Bourse régionale des valeurs mobilières.

Une baisse des crédits de 2%. C'est ce qui marque le premier trimestre de la Société ivoirienne de banque. Ceci, d'après le rapport d'activité de la Sib, en liaison, notamment, avec les remboursements reçus de ces positions sur le cacao dont la campagne principale s'achève et de l'attentisme encore constaté chez certains acteurs économiques.

Quant aux ressources de la banque, elles progressent de 21% par rapport à mars 2020, grâce aux collectes faites à la fois auprès des particuliers, des professionnels et des entreprises.

Le produit net bancaire (Pnb) sur la période progresse de 11% par rapport à fin mars 2020, principalement porté par les activités de marché dont les revenus ont quasiment doublé, renseigne la Sib. Qui ajoute dans la foulée que les charges générales d'exploitation restent contenues (+4%) entraînant, compte tenu de la hausse du Pnb, une amélioration du coefficient d'exploitation qui s'établit à 40%.

Aussi, au cours de ce trimestre, la hausse du résultat brut d'exploitation couplée à l'amélioration du coût du risque (reprise nette), du fait des recouvrements de créances, ont conduit à un résultat d'exploitation en augmentation de 30% par rapport à mars 2020.

Ainsi, la Sib souligne que le résultat avant impôt ressort à 13 567 millions, en hausse de 30% par rapport à celui de mars 2020 (10 460 millions de FCFA). Le résultat net est projeté à 11180 millions contre 8409 un an auparavant , soit une hausse de 33%.

En termes de perspectives, le rapport confie que le deuxième trimestre devrait être difficile en raison de la poursuite des effets de la pandémie. Cependant, rapporte le document enfin, « nous espérons une réduction de ces effets sur les économies, suite aux campagnes de vaccination en cours dans plusieurs pays, y compris la Côte d'Ivoire.

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X