Burkina Faso: Programme "Ecole numérique" - La Fondation Orange offre des tablettes et du matériel à l'école "Balkuy C"

Dans sa politique de mécénat visant à soutenir et à valoriser les efforts de développement humain dans les domaines de l'éducation, de la santé et de la culture, la Fondation Orange sonne la cloche d'une nouvelle ère du numérique à travers son programme «Ecoles numériques». Ce programme ambitionne de mettre à disposition gratuite des contenus éducatifs sous forme numérique pour les élèves du primaire et du secondaire.

Conçu pour amener dans les écoles défavorisées des contenus périscolaires auxquels les enfants n'ont pas accès en temps ordinaire, ce programme offre différents contenus tels que des livres numériques et des kits qui sont distribués. L'école Balkuy C, tout comme les autres écoles bénéficiaires, a reçu un kit composé de 50 tablettes, d'un ordinateur, d'un écran de projection, d'un amplificateur Bluetooth, d'un retro projecteur, de multiprises et de power banks. Selon Jeanne Atouga Wallace, chargée d'éducation et médiateur pédagogique, la valeur de ce kit s'élève à près de 18 millions de FCFA. Elle a aussi signalé que ces tablettes n'ont pas besoin de connexion Internet.

Pour Mamadou Coulibaly, Directeur Général de Orange Burkina et par ailleurs administrateur de la Fondation, c'est une " fierté " pour Orange, en tant qu'opérateur citoyen national, d'accompagner ce processus qui prend de l'ampleur. «Nous avons commencé en 2014 avec 100 écoles et le projet nous l'avons commencé dans 5 pays que sont Madagascar, le Sénégal, le Niger, le Cameroun et la Tunisie. Aujourd'hui, Orange a 16 filiales qui utilisent l'école numérique et nous sommes à 1 000 écoles. Au total, 500.000 jeunes élèves utilisent cette solution à travers l'Afrique. Nous avons déjà équipé 28 écoles au Burkina et nous allons continuer cette année pour finir autour de 55 écoles », a fait savoir le Directeur Général. A ce jour, toujours selon lui, le projet a couté 125 millions de FCFA.

A la question de savoir comment le choix des écoles bénéficiaires se fait, Ibrahim Hema, secrétaire exécutif de la Fondation Orange pour le Burkina, explique que les choix se font par appel à candidature demandant aux différentes directions régionales de l'Education nationale et de l'Alphabétisation de proposer des sites. Aussi, l'ensemble des salariés de Orange participent pour le choix des écoles. D'après lui, le dispositif offert permet « d'améliorer nettement » le système d'enseignement dans les salles de classe « Nous avons remarqué que partout où les écoles numériques ont été installées, le taux d'absentéisme en classe a été réduit. Ce sont des moments privilégiés pour les élèves de se retrouver pour découvrir la magie de l'écran. Donc le niveau de passage dans les écoles a connu un léger bond », a fait comprendre M. Hema.

Pour le ministre Stanislas Ouaro, cette initiative est à saluer parce que Orange accompagne son ministère et les efforts du gouvernement en matière de développement d'un système éducatif « accessible, équitable et de qualité » au Burkina. Il a rappelé que la construction des lycées scientifiques régionaux tels que celui de Tenkodogo et de Bobo Dioulasso est aussi l'œuvre de Orange.

Toujours selon ses dires, à travers l'école numérique, la vision de Orange est de faciliter l'apprentissage du numérique à domicile. « Nous sommes fiers d'accompagner ce lancement qui va permettre à 55 établissements de notre pays de bénéficier du contenu numérique. Le livre physique ne sera pas tué. Nous tenons compte des aspects juridiques liés au livre pour que le livre numérique puisse contribuer à côté de celui physique et nous permettre de rattraper notre retard à travers l'utilisation des technologies de l'information et de la communication », a dit M. Ouaro.

Le directeur de Balkuy C, Mohamadi Zoungrana, ainsi que son équipe ont promis de faire bon usage du matériel et de faire en sorte que plusieurs générations puissent en profiter pour leur apprentissage.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X