Afrique: "L'Amérique n'est pas un pays raciste", souligne le sénateur républicain Tim Scott

"L'Amérique n'est pas un pays raciste", selon Tim Scott, qui a tenu à rappeler les prouesses économiques de l'ex-président Donald Trump.

Désigné pour la riposte officielle de l'opposition au premier discours du président américain Joe Biden, l'unique sénateur républicain noir, Tim Scott, a fait un plaidoyer centré sur les relations raciales aux États-Unis.

M. Scott, 55 ans, représente l'État de la Caroline du Sud au Sénat depuis 2013. Descendant d'une famille d'ex-esclaves, l'élu de la chambre haute a rétorqué que "l'Amérique n'est pas un pays raciste".

Des propos qui interviennent dans un contexte où des tensions vives existent après une énième série de vidéos amateur montrant des Africains-Américains abattus par des agents de police dans divers États.

"Aujourd'hui, on apprend aux enfants que la couleur de leur peau les définit. S'ils se présentent d'une certaine façon, ils seront la cible de l'oppresseur", a déclaré le sénateur. "La race n'est pas une arme politique pour régler tous les problèmes", a-t-il ajouté.

Il s'est dressé contre les allégations des démocrates selon lesquelles les restrictions des droits de vote adoptées par les assemblées législatives contrôlées par les républicains à travers le pays, notamment en Géorgie, étaient destinées à empêcher les Américains appartenant aux minorités ethniques de voter.

Le sénateur Scott n'a pas manqué de narguer Joe Biden sur ses multiples promesses au peuple américain au sujet du réchauffement climatique et du chômage. Il a relevé au contraire le fait que des Américains restent encore affamés.

Tim Scott a démontré que l'économie sous le président républicain Donald Trump avait explosé, contribuant à réduire considérablement le chômage des Américains noirs et hispaniques avant que la pandémie de coronavirus ne frappe le pays.

Le Sénateur de la Caroline du Sud s'est également insurgé contre les démocrates du Congrès pour s'être opposés à la législation qu'il a personnellement défendue sur la réforme de la police, arguant qu'à l'avenir, les Américains de toutes races devraient s'unir car ils sont "tous dans le même bateau".

Sa prestation a été saluée par de nombreux observateurs.

"Les républicains défendent les principes et les politiques qui unissent les Américains et offrent des opportunités aux familles de travailleurs. Pas les programmes radicaux conçus pour nous séparer", a tweeté en approbation le chef de l'opposition au Sénat, Mitch McConnell (Kentucky).

Plus de: VOA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X