Cote d'Ivoire: Décrispation - Pulchérie Gbalé, Dj Volcano et plusieurs jeunes de l'opposition libérés

Plusieurs personnes dont la libération était réclamée sont sorties de prison avant-hier et hier. Elles ont recouvré la liberté, diminuant substantiellement le nombre des pensionnaires de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca).

Elles, ce sont Pulchérie Gbalé, présidente d'une Ong proche de l'opposition. Avec cette activiste pour la liberté et les droits de l'homme, l'artiste DJ Volcano qui a été pris pour avoir fait des postes contre le régime sur les réseaux sociaux. Le gotha de ces détenus élargis, ce sont près de 200 jeunes de l'opposition, principalement des militants du Pdci-Rda qui avaient tous été arrêtés pendant la période de la désobéissance civile, doublée du boycott actif de la présidentielle du 31 octobre 2020, pour dire non à un 3ème mandat du président Alassane Ouattara.

Après quelques libérations qui ont eu lieu par petits groupes sur plusieurs mois, le pouvoir a finalement consenti à libérer la grande majorité des personnes incarcérées. Ce geste salutaire pour la paix, la cohésion et la réconciliation tant caressées par les populations ivoiriennes, laissent tout de même un goût d'inachevé.

Car, des prisonniers issus de l'opposition, il en reste encore à la Maca. Ou du moins, l'on n'a pas encore eu vent d'une certaine libération de N'dri Pierre Narcisse, le directeur de cabinet du président Henri Konan Bédié, Ange N'dakpli, permanent de la délégation Pdci de Toumodi et Amichia Alexis, délégué départemental Pdci de Tiassalé 1. Vivement que ces personnes, si elles étaient toujours dans les liens de la détention, soient également libérées. En outre, il ne faudrait pas oublier les proches de Guillaume Soro qui croupissent aussi à la Maca. Entre autres, Alain Lobognon, Kamagaté Souleymane dit Soul to Soul, Soro Simon, le frère cadet de Guillaume Soro, Soro Rigobert.

Pour une Côte d'Ivoire unie et résolument orientée vers la réconciliation au moment où des pro-Gbagbo rentrent au pays et que Gbagbo et Blé Goudé sont en train de faire leurs valises pour regagner le bercail, il serait merveilleux que tout le monde recouvre la liberté. Et que la cerise sur le gâteau, tous les exilés politiques comme Noel Akossi Bendjo, l'ancien maire du Plateau retournent eux-aussi en Côte d'Ivoire.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X