Gambie: L'Honorable Sallah déclare que la dette du pays s'élève à 77.4 milliards de dalasi

30 Avril 2021

Le secrétaire général et leader de l'Organisation Démocratique Populaire pour l'Indépendance et le Socialisme (PDOIS), l'Honorable Halifa Sallah, a révélé que le poids de la dette de ce pays est de 77.4 milliards de dalasi.

" Cela signifie que même un nouveau-né porte le poids d'une dette de 38.000 dalasi à la naissance. Si un nouveau-né se retrouve criblé d'une dette de 38.000 dalasi dès la naissance, comment peut-on alors résoudre un tel problème? " a-t-il demandé de manière rhétorique.

L'Honorable Sallah a fait cette déclaration le mardi dernier lors d'une conférence de presse dans la salle de conférence Foroyaa suite à la réunion inaugurale du Comité Central du parti le 24 Avril 2021 sous le thème: " Restructuration de l'Organisation Démocratique Populaire pour l'Indépendance et le Socialisme pour un Gouvernement Juste et Compétent et l'Avènement de l'Ultime Bataille Contre la Pauvreté et l'Ignorance".

Il a ajouté que si l'Organisation Démocratique Populaire pour l'Indépendance et le Socialisme venait au pouvoir, le parti utiliserait les richesses du pays pour la création d'une banque de crédit mutuel qui va exploiter nos eaux, et ce, dans le but d'assurer une répartition plus équitable des richesses et accumuler plus de devises étrangères.

Selon lui, le pays dépense 4 milliards de dalasis pour l'importation de riz alors que le pays dispose de suffisamment de parcelles de terre pour une production abondante de riz. Il a promis que le parti mettra fin à la pauvreté dans le pays en cas de victoire aux prochaines élections présidentielles.

" Nous manquons les ressources nécessaires à la mise en œuvre d'une telle politique " a déclaré Sallah. " Nous disposons des moyens financiers pour soutenir effectivement les communautés agricoles, et ce, en leur procurant des engrais, des fertilisants et les équipements agricoles dont elles ont besoin pour une production abondante du riz dans notre pays " a-t-il souligné.

Il a ajouté que les 4 milliards de dalasi dépensés par le pays pour l'importation de riz pourraient être investis dans le secteur agricole en vue de permettre une production abondante de riz et mettre ainsi fin à l'importation. " Cette pratique est appelée la Substitution des Importations " a-t-il dévoilé.

Il a poursuivi pour dire qu'une politique d'investissement dans les exploitations agricoles permettrait le développement économique du pays, et ce, sans recourir à l'importation massive de riz et le déboursement de milliards de dalasi. Par conséquent, le parti mettra en place un programme national de production de riz qui permettrait une économie de 4 milliards de dalasis au pays.

" Si nous voulons mettre fin à la pauvreté dans ce pays, nous devons alors investir dans le secteur agricole en fournissant l'équipement agricole nécessaire aux agriculteurs. Cela permettra une production abondante de riz pour le pays sans recourir à une importation massive de riz " a-t-il insisté.

Le leader de l'Organisation Démocratique Populaire pour l'Indépendance et le Socialisme (PDOIS) a en outre révélé que le développement d'un pays doit s'appuyer sur la connaissance et la science, et non pas sur l'improvisation et le prêt-à-porter.

Amie Bensouda reconnait l'élaboration des décrets de loi pour la junte militaire de 1994

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X