Seychelles: Un programme français accorde aux Seychelles 120 000 dollars de projets liés avec l'économie bleue

Un programme français d'assistance au développement a accordé aux Seychelles une subvention de 1,7 million de SCR (120 000 dollars) pour développer trois projets dans le cadre de l'économie bleue.

La subvention du Fonds de solidarité pour les projets innovants, la société civile, la francophonie et le développement humain (FSPI) a été remise par l'ambassadeur de France aux Seychelles, Dominique Mas, au ministre de la pêche, Jean-François Ferrari, lors d'une cérémonie jeudi.

Les composantes du projet comprennent la transformation des déchets plastiques en carburant, l'évaluation des déchets produits par l'industrie de la pêche et la production d'une vidéo de sensibilisation à l'économie bleue.

M. Ferrari a remercié le gouvernement français et a appelé les différentes équipes de projet à faire bon usage de ce soutien financier.

Le don a coïncidé avec le lancement du programme « Année bleue de l'océan Indien » aux Seychelles. Les trois éléments du programme seront gérés à la fois par l'Ambassade de France et l'Institut de Recherche et Développement (IRD).

Photo : La subvention a été remise par l'ambassadeur de France aux Seychelles, Dominique Mas, (au milieu) au ministre de la pêche, Jean-François Ferrari, (2e à droite) lors d'une cérémonie jeudi.

L'Ambassadeur Mas a déclaré que dans l'année à venir, la France concentrera ses efforts au sein de la Commission de l'Océan Indien (COI) "sur les grands sujets de préoccupation des États membres de l'organisation régionale ; la santé naturellement et avant tout, mais aussi la relance économique, la sécurité maritime, la jeunesse et l'éducation, la mobilité universitaire, le changement climatique et la gestion des écosystèmes fragiles. "

Il a ajouté que « l'économie bleue, qui est une immense ressource pour la diversification et la croissance de nos économies, sera bien entendu au cœur de nos préoccupations ».

Ce programme d'un coût de plus de 10 millions SCR (714 000 dollars) bénéficiera aux Etats membres de la COI et plus largement aux Etats côtiers africains de l'océan Indien : à savoir l'Afrique du Sud, le Mozambique, la Tanzanie et le Kenya.

"Les Seychelles bénéficient d'une part substantielle de ce projet puisque 17 pour cent de son montant total sont alloués à l'archipel", a déclaré M. Mas.

Le Fonds de solidarité pour les projets innovants, la société civile, la francophonie et le développement humain permet aux ambassades de mener des actions innovantes sur le terrain à impact rapide et très visible au profit des populations locales.

Le projet peut être réalisé au niveau national ou régional. D'une durée maximale de deux ans, chaque projet a un montant allant de 100 000 à un million d'euros. Les projets financés peuvent être repris à plus grande échelle par les bénéficiaires ou par d'autres acteurs du développement.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X