Togo: Marché de Totsi, l'étouffante réforme d'Aboka

Dans l'optique de corriger les dysfonctionnements au marché de Totsi dans la commune de Golfe 5, Le Maire Kossi Aboka et ses collaborateurs ont pris de nouvelles dispositions relatives à l'augmentation des loyers des boutiques qui prend effet à compter de ce mois de Mai. Cette réforme dont la société « Lampe » et « lumière » est chargée de la mise en œuvre , est mal appréciée par les revendeurs et les revendeuses, qui, pensant plutôt à une réduction des frais de loyers d'autant que la vente n'est plus satisfaisante en cette période pandémique, ont été prises au dépourvu.

Le quotidien Liberté dans son N°3377 du jeudi 29 avril 2021 rapporte que les nouvelles dispositions relatives aux droits de place et de loyers font également état d'un nouveau contrat de versement d'une nouvelle caution de trois mois que doivent payer les locataires des boutiques au sein du marché de Totsi.

« Il y a de cela deux semaines, nous avons reçu une convocation d'une société que nous ne connaissons pas. Nous avons été informés par la suite que la convocation concernait les boutiques que nous avons louées au marché. En ce temps de Covid-19, nous ne vendons rien et nous souhaitons qu'on nous diminue les loyers, et ils décident d'augmenter. Quand nous avons reçu la convocation, nous avons pensé que ce serait quelque chose de ce genre. Une délégation s'y est rendue et à notre grande surprise, la société nous informe qu'elle s'occupera désormais du recouvrement des loyers et que les loyers seront augmentés de 5000 F CFA à partir du mois prochain. Pire encore, on nous informe que nous devons signer un nouveau contrat avec la mairie du Golfe 5 et payer une nouvelle caution de 3 mois alors que nous avions dans le temps payé des cautions à l'Etablissement public autonome pour l'exploitation des marchés (EPAM) qui avait la gestion du marché avant de céder cela à la mairie. Ce que nous ne comprenons pas », s'est plaint une commerçante.

La mairie au centre de l'action menée par la société « Lampe et Lumière », mentionne qu'il est probable que loyer subisse une augmentation chaque 3 ans selon le coût de la vie.

D'après le confrère, Mme Kanda a confié que « La mairie veut réparer des dysfonctionnements dans le marché. C'est la raison pour laquelle, le loyer est augmenté de 5000 FCFA et que dans chaque contrat, il est bien précisé qu'il peut y avoir une augmentation chaque 3 ans selon le coût de la vie ».

A en croire les femmes revendeuses, elles avaient déjà suivi la même procédure avec l'EPAM. A cet effet toutes revendeuses en règle avec l'EPAM n'ont plus contraintes d'effectuer une opération allant dans ce sens, seules une lettre de notification et la quittance de payement doivent être adressées à la société qui s'en chargera de la vérification auprès de l'EPAM

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X