Tunisie: Investissements agricoles - Les promoteurs défient la crise sanitaire

Les investissements agricoles approuvés ont atteint, au cours du mois de mars 2021, 765 opérations avec un investissement d'une valeur de 87.3 millions de dinars contre 661 opérations correspondant à un investissement d'une valeur de 70.2 MD au cours de la même période de l'année précédente.

Malgré un contexte économique marqué par la propagation de la Covid-19, les promoteurs sont nombreux à investir dans les différentes branches du secteur agricole et de la pêche. Ils ont choisi des créneaux rentables qui sont en mesure de rapporter beaucoup, surtout en ce qui concerne les projets orientés vers l'exportation.

Les pouvoirs publics ont fourni les facilités nécessaires en vue de permettre à ces jeunes qui sont souvent formés dans des écoles de formation agricole de lancer leur projet et de commencer à se faire des revenus. Les investissements agricoles approuvés ont atteint, au cours du mois de mars 2021, 765 opérations avec un investissement d'une valeur de 87.3 millions de dinars contre 661 opérations correspondant à un investissement d'une valeur de 70.2 MD au cours de la même période de l'année précédente, soit une évolution de l'ordre de 15.7% en quantité et 24.4% en valeur.

Des terres intégrées

Ces investissements approuvés vont permettre la création de 760 postes d'emploi permanent. Par activité, les investissements ont évolué dans le secteur de l'aviculture et arbres fruitiers et de la première transformation.

Les études ont montré que plusieurs activités sont rentables et peuvent être réalisées dans plusieurs régions du territoire. Ces projets vont faire travailler un grand nombre de personnes d'une façon permanente ou saisonnière.

Cela ne veut pas dire que le problème de la main-d'œuvre agricole ne se pose pas encore avec acuité. Par ailleurs, les déclarations enregistrées à la fin du mois de mars ont connu un accroissement pour atteindre 2.009 avec un investissement d'une valeur de 384.6 MD au lieu de 1.629 opérations d'une valeur de 269.5 MD, à la même période de l'année 2020, ce qui correspond à une hausse de 23.3% en quantité et 42.7 en valeur.

A noter que les crédits fonciers approuvés, au nombre de 9, vont contribuer à intégrer 113 ha des terres dans le circuit économique. Ainsi, la valeur de ces crédits a atteint 1.5 MD contre 8 crédits d'une valeur de 1.4 MD à la même période, une année plus tôt. Les investissements approuvés et qui ont bénéficié des primes sont d'une valeur de 28.7 MD soit l'équivalent de 32.9% en valeur de l'investissement approuvé. Le taux des crédits est passé de 18.9% au cours du premier trimestre de 2020 à 17.3% à la même période de cette année.

Les déclarations des promoteurs seront concrétisées dans leur ensemble au cours des prochains mois si tout va bien. Ces promoteurs sollicitent un soutien fort et un accompagnement de la part des pouvoirs publics car ils font face souvent à un problème de financement pour la réalisation de leur projet.

L'Agence de promotion des investissements agricoles (Apia) a mobilisé ses services pour être à l'écoute de ces promoteurs et leur prêter aide et soutien dans le cadre de ses prérogatives qui visent à fournir toutes les facilités aux promoteurs afin qu'ils lancent leur projet dans l'une des régions du pays.

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.