Cameroun: Commande publique - Halte aux mauvaises pratiques !

Des prestataires ont invité les acteurs de la chaîne à respecter la réglementation. C'était le 29 avril dernier à Yaoundé, au cours d'une Journée de réflexion organisée par leur syndicat national.

D'après un sondage mené par le Syndicat national des prestataires des Marchés publics (Sypremap), ce secteur d'activité est hautement infesté par la corruption. 89% de gestionnaires sont véreux et indignes. A en croire les résultats de cette étude, ces gestionnaires se distinguent par la vente des bons de commande avant le lancement du budget de l'Etat ; nombre de commandes non-livrées sont souvent payées. A cette liste s'ajoutent le favoritisme manifesté par le tribalisme, le népotisme et le sectarisme.

Des livraisons fictives ne sont pas en reste. Convaincu de ce que ces pratiques ruinent considérablement la bonne marche de cette filière d'activité, les membres de ce regroupement, en collaboration avec les Organisations de la société civile et le Contrôle supérieur de l'Etat (Consupe), militent en faveur d'une meilleure exécution de la commande publique. Et pour le faire, ils veulent réduire le phénomène à sa plus simple expression

Le jeudi le 29 avril à Yaoundé, ces acteurs de la société civile ont organisé la deuxième édition de la journée de réflexion sur la protection de la fortune publique. Pour adresser le problème, les participants ont adopté une approche pédagogique. Thème des travaux : « Sécurisation et protection de la fortune publique dans le cadre de la gestion de la commande publique pour un Cameroun émergent ». Présidées par le ministre délégué à la présidence, chargé du Contrôle supérieur de l'Etat, Rose Mba Acha Fomundam, ces assises visaient surtout à sensibiliser tous les acteurs de la filière des Marchés publics. Ordonnateurs de commandes, gestionnaires de fonds publics, prestataires des marchés publics... à faire leur travail dans les normes requises par le Code des Marchés publics au Cameroun.

Il s'agissait par ailleurs, de former le plus grand nombre de maillons de la chaîne, sur leurs droits et devoirs, en ce qui concerne la procédure des marchés publics. Car c'est « le bien-être et le bonheur de tous qui sont recherchés », a rappelé le président national du Sypremap, Pierre Dinogui. Toutes choses qui sont bénéfiques au développement du Cameroun et à son émergence économique. Dans cette perspective, ils ont reçu le total soutien du Consupe. Rose Mba Acha Fomundam leur a dit que les portes de son ministère leur étaient entièrement ouvertes pour un accompagnement sans faille.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X