Angola: Un ministre souligne les progrès réalisés dans le domaine de la liberté de la presse

Luanda — Le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'Information et de la Communication Sociale, Manuel Homem, a déclaré lundi que malgré les progrès réalisés dans le domaine de la liberté de la presse, beaucoup reste à faire en Angola.

Selon le ministre, qui s'exprimait lors de la séance d'ouverture de la première réunion nationale de la communication sociale, à l'occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, l'existence d'un scénario optimal de liberté de la presse n'est pas une tâche isolée pour l'exécutif, mais un exercice ardu, continue et responsabilité de tous, individuellement et collectivement.

Manuel Homem considère comme une erreur de traiter les questions liées à la liberté de la presse de manière isolée et éloignée des autres secteurs de la société, étant un important promoteur de la constitution et de l'organisation de ces mêmes secteurs, évoquant l'éducation, l'industrie, les moyens de communication, transport et sensibilisation sociale.

Le ministre a souligné, entre autres initiatives mises en œuvre par l'exécutif qui ont contribué à la réalisation de la liberté de la presse en Angola, la mise à jour du paquet législatif pour la communication sociale, la création de l'organe de régulation des médias, la constitution et le fonctionnement de la commission du portefeuille et de l'éthique.

L'amélioration et l'extension du signal, tant de la télévision que la radio dans tout le pays, l'existence de médias privés dans diverses provinces du pays, l'accès aux technologies de l'information et de la communication, le renforcement des relations avec les associations des journalistes et la restructuration et l'harmonisation du Centre de formation des journalistes, ont été cités par le ministre comme des gains du secteur.

Selon le ministre, la réalisation d'un scénario optimal de liberté de la presse, non seulement en Angola, mais dans le monde, est un processus en constante évolution, des conflits d'intérêts, où l'implication de tous est nécessaire et fondamentale.

Il a déclaré que l'exécutif accordait une attention particulière à la liberté de la presse et à d'autres questions qui y sont liées que ce soit en raison de la nécessité de réaliser le droit d'informer et d'être informé constamment.

À cette fin, il a appelé à la nécessité de promouvoir les principes fondamentaux de la liberté de la presse, de lutter contre les attaques contre les médias et de prévenir la violation de la liberté de la presse.

Selon lui, il est nécessaire de disposer d'un cadre juridique actualisé, capable d'harmoniser la relation entre les différents acteurs du secteur, garantissant l'existence de professionnels de plus en plus et mieux préparés, ainsi que l'existence de conditions capables de stimuler la création, la promotion, la protection et le développement des véhicules de communication.

"Ils sont fondamentaux pour l'exercice d'une activité journalistique responsable basée sur l'éthique et la déontologie professionnelle", a-t-il déclaré.

Le responsable a fait savoir que l'Angola occupe la 103e place du classement mondial de la liberté de la presse, position jugée modeste, dans un classement comprenant 180 pays, selon l'organisation «reporter sans frontière».

La Journée mondiale de la liberté de la presse est célébrée le 3 mai. La date a été créée le 20 décembre 1993, sur décision de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X