Congo-Kinshasa: Santé - Ebola éradiquée au Nord-Kivu

« En ce lundi 3 mai, Je suis heureux de déclarer solennellement la fin de la douzième épidémie de la maladie à virus Ebola dans la province du Nord-Kivu en RDC », c'est en ces termes que le ministre de la Santé, Jean Jacques Mbungani, a déclaré la fin de cette maladie.

Le ministre de la Santé a remercié toutes les équipes qui ont œuvré sans relâche pour lutter contre cette Ebola dont la division provinciale de la santé du Nord-Kivu, les experts nationaux, les partenaires techniques et financiers.

Tout en remerciant le chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, le ministre de la Santé a exprimé toute sa compassion aux familles qui ont perdu des êtres chers. Il a aussi reconnu que le succès de la lutte contre cette maladie est notamment dû à la disponibilité du vaccin et du médicament spécifique et aussi à l'appropriation des actions de réponse par les équipes de zones de santé et de la communauté.

Toutefois, reconnaît-il, le risque élevé de la résurgence des épidémies reste permanent et cela doit servir de signal d'alarme pour que le système épidémiologique soit renforcé. Raison pour laquelle que le ministre de la Santé recommande aux autorités sanitaires de continuer « à maintenir le mécanisme d'alerte et de surveillance à base communautaire afin de rester vigilant pendant toute la période de l'après épidémie à virus Ebola

L'OMS félicite les autorités du pays

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) félicite les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) et les agents de santé sur le terrain pour leur réponse rapide qui s'appuie sur l'expérience du pays dans la lutte contre les flambées d'Ebola. Cette épidémie est la quatrième que le pays connaît en moins de trois ans. « Il faut saluer le personnel de santé local et les autorités nationales pour leur réponse rapide, leur ténacité, leur expérience et leur travail acharné qui ont permis de maîtriser cette flambée », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique.

« Bien que l'épidémie soit terminée, nous devons rester attentifs à une éventuelle résurgence tout en faisant appel à l'expertise croissante en matière d'intervention d'urgence pour faire face aux autres menaces sanitaires auxquelles le pays est confronté», a-t-elle dit.

Onze cas confirmés et un cas probable, six décès et six guérisons ont été enregistrés dans quatre zones de santé du Nord-Kivu depuis le 7 février, date à laquelle le ministère de la Santé a annoncé la résurgence d'Ebola à Butembo, une ville de la province du Nord-Kivu et l'une des zones à risque de l'épidémie de 2018-2020

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.