Guinée: Une campagne pour la libération des prisonniers politiques

Plusieurs responsables de l'Union des forces démocratiques de Guinée sont toujours incarcérés. Le Collectif pour la transition en Guinée a démarré une campagne pour exiger leur libération.

Près de 400 militants de l'Union des forces démocratiques de Guinée sont toujours en prisonsans date de jugement. L'opposition parle de prisonniers politiques. Mais le pouvoir conteste.

Récemment, la Cour africaine des droits de l'homme a dénoncé ces incarcérations d'opposants, sans procès. Elle a interpellé les autorités guinéennes sur les conditions de maintien en détention depuis un peu plus de six mois des opposants politiques.

C'est pourquoi le Collectif pour la transition en Guinée a démarré ce lundi (03.05) une campagne pour exiger la libération immédiate de tous les prisonniers politiques et d'opinion en Guinée.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.