Madagascar: MTTM-SIM - Au chevet des employés dans les hôtels médicalisés

Les employés et les agents de santé qui travaillent dans les hôtels médicalisés recevant leurs paniers garnis.

Depuis le début du mois d'avril, de nombreux établissements hôteliers localisés dans la Capitale s'engagent à accueillir des patients atteints de la Covid-19, présentant une forme modérée de la maladie, en raison de la saturation des hôpitaux.

La majorité d'entre eux affichent également complets en ce moment. En guise de reconnaissance aux employés de ces hôtels médicalisés ainsi qu'aux agents de santé qui y travaillent, le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie et le Syndicat des Industries de Madagascar (SIM) sont à leurs chevets. Ainsi, une délégation conduite par le ministre de la Santé Publique, Jean Louis Rakotovao et le ministre de tutelle, Joël Randriamandranto ainsi que le président du SIM en l'occurrence d'Amiraly Hassim, se sont déplacés dans cinq établissements hôteliers, pour distribuer 200 paniers garnis à leur profit.

Produits « Vita Malagasy ». Les paniers contiennent exclusivement des produits labélisés « Vita malagasy », offerts gracieusement par treize industries membres du SIM. Chaque pack contient ainsi du lait concentré et autres produits laitiers, des boissons énergisantes, des biscuits, des pâtes alimentaires et bien d'autres encore. « Il faut qu'ils gardent la forme et gagnent de la force afin qu'ils puissent mener à bien leurs missions. Au-delà de ces produits, nous voulons surtout montrer à ces braves gens que nous pensons à eux. C'est surtout un soutien moral que nous leur montrons », souligne Amiraly Hassim, le Président du Syndicat des Industries de Madagascar. Conscient de la situation difficile dans laquelle sont mis ces agents de santé et les employés de ces hôtels, le ministère en charge du Tourisme a proposé à ce groupement professionnel de mener une opération commune en leur faveur. « Ils sont nos premiers couteaux dans ce dur combat contre le coronavirus. Il est plus que normal que nous leur venions en aide et apportions notre soutien », avançait le ministre de tutelle Joël Randriamandranto.

Frais d'hébergement. Il faut savoir que treize sociétés ont répondu positivement à l'appel de ce département ministériel qui vise à soutenir les employés dans ces hôtels médicalisés et les agents de santé qui y travaillent. Par ailleurs, l'Etat prend en charge tous les traitements liés à la maladie de coronavirus dans ces hôtels médicalisés. Les patients qui y sont hospitalisés, n'ont ainsi à s'acquitter que des frais d'hébergement durant leurs jours de traitement ainsi que du paiement des repas qu'ils ont commandés. En moyenne, chaque patient doit payer à l'avance dix jours de traitement dans ces hôtels médicalisés. La nuitée peut coûter entre 80 000 Ar et 100 000 Ar tandis que le menu journalier s'élève à 30 000 Ar, a-t-on appris.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.