Madagascar: Traitement - Cinq concentrateurs d'oxygène du Filatex

Le manque de concentrateurs d'oxygène dans les Centres de traitement Covid-19, est résolu. Deux mille quatre cents concentrateurs d'oxygène ont été réceptionnés à Ivato, il y a quelques jours. Jeudi, le groupe Filatex en a remis cinq à l'État, pour appuyer la prise en charge des patients atteints de la maladie à coronavirus. « Le Groupe Filatex, convaincu que la lutte contre cette pandémie ne repose pas uniquement sur les épaules de l'État, poursuit son engagement dans la lutte contre la Covid-19.

Ainsi, dans la lignée des actions menées pour venir en aide à la population malgachey, le Groupe Filatex prête main forte au gouvernement et a remis cinq concentrateurs d'oxygène au Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC) », mentionne le Groupe Filatex, dans un communiqué envoyé dans le cadre de cette donation qui s'est tenue dans les locaux du BNGRC à Avaratr'Antanimora. Ce matériel médical est nécessaire face à la propagation des cas sévères.

Le secteur privé s'implique davantage dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus, dans cette deuxième vague de l'épidémie qui s'avère plus sévère. Le groupe a déjà fait un don de quarante lits, de quarante matelas et de vingt mille masques. Cela afin de permettre au système de santé de faire face à cet ennemi commun.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.