Togo: Les fausses informations sont par définition invérifiables

Joaquin Tasso Vilallonga, chef de la délégation de l'Union européenne à Lomé, s'est rendu lundi dans les bureaux de Togocheck dont la mission est d'identifier les fausses informations diffusées sur internet et les réseaux sociaux. Il y a du travail !

Les lecteurs font davantage confiance aux réseaux sociaux qu'aux vrais supports d'information.

La lutte contre les fausses informations implique surtout de mieux valoriser les contenus fiables.

Or, la circulation massive d'informations sur le net met en quelque sorte les médias professionnels et les autres sur un pied d'égalité. C'est bien le problème.

Les médias traditionnels appliquent une démarche journalistique: ils hiérarchisent et vérifient les contenus qu'ils publient. Mais il existe aussi des fake news qui copient le style journalistique; des vidéos qui reprennent tous les codes d'un reportage télé. D'où la nécessité de se poser des questions clés: qui émet l'information, est-ce que d'autres médias en parlent, est-il possible de les vérifier?

Les fausses informations sont par définition invérifiables. Donc, tant qu'il n'est pas possible de s'assurer de leur véracité, elles ne sont pas fiables et il ne faut pas les faire circuler sur les réseaux. Plus cette démarche sera partagée par les internautes, moins les fake news auront de prise sur les gens.

Les seniors et les jeunes n'ont pas la même façon de s'informer. Les jeunes le font essentiellement via les réseaux sociaux, ce qui peut expliquer qu'ils soient plus perméables à ce type de messages.

La visite du diplomate européen a eu lieu à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X