Ile Maurice: Soupçonné de conduite en état d'ivresse - Le constable Bandhu transféré à la SMF

Il avait été impliqué dans un accident de la route dans la soirée du dimanche 2 mai à quelques mètres du poste de police de Beau-Bassin. Le constable Bandhu affecté à la Divisional Supporting Unit (DSU) Western a été transféré à la Special Mobile Force (SMF). Un transfert qui prend effet à partir d'aujourd'hui mardi 4 mai.

Au volant d'un véhicule de la DSU, le constable Bandhu avait percuté un taxi à Beau-Bassin, dimanche. La fourgonnette de la police a heurté l'arrière du taxi qui avait ralenti près d'un obstacle. Le chauffeur du taxi soupçonne que le policier était ivre au moment des faits. D'ailleurs une vidéo prise après l'accident circule sur les réseaux depuis, hier.Des policiers du poste de police de Beau-Bassin mandés sur les lieux avaient demandé au constable Bandhu de se soumettre à un éthylotest. Il a refusé. Il a effectué un test sanguin qui a été envoyé au Forensic Science Laboratory (FSL).

Le constable Bandhu, 38 ans, a rejoint la force policière en 2004.

Soulignons que le refus de se soumettre à un alcootest est une offence passible de poursuite. En vertu de l'article 123 G (2) de la Road Traffic Act , un conducteur ne peut refuser un éthylotest, s'il n'a pas de raison valable de le faire. Toute personne ayant refusé de se soumettre à un alcootest sans raison valable risque, pour sa première condamnation, une amende qui varie entre Rs 5 000 et Rs 25 000. Pour une deuxième condamnation l'amende peut aller jusqu'à Rs 50 000 en sus d'un d'emprisonnement ne dépassant pas 12 mois.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.