Cote d'Ivoire: FOOTBALL-LIGUE 1 - L'Africa Sports d'Abidjan sous administration provisoire

Le Comité de normalisation de la FIF a sévi. Face à la grave crise que traverse l'Africa Sports d'Abidjan et devant l'impossibilité des différentes parties d'accorder leurs violons, Mariam Dao Gabala et son équipe ont frappé fort.

Par décision N°13/2021/CNFIF, le Comité de normalisation a mis la section football du club vert et rouge sous administration provisoire. «Attendu qu'un règlement pacifique et amiable du conflit a été tenté à plusieurs reprises et sous diverses formes, sans succès, tant par le Comité des sages de l'Africa Sports, que par le Comité de normalisation de la FIF, attendu que la crise, qui perdure, affecte gravement le fonctionnement régulier de l'Africa Sports, et retentit fâcheusement sur le championnat de la Ligue1, attendu que cette crise de gouvernance crée un préjudice grave à l'image du championnat ivoirien, à l'Africa Sports, ainsi qu'aux sponsors de la Ligue 1, attendu qu'il est du devoir du Comité de normalisation de la FIF de prendre les mesures qu'appelle la situation de l'Africa Sports», décrit le CN-FIF dans sa décision dont copie a été transmise aux médias.

Au vu donc des faits exposés plus haut, le Comité de normalisation a décidé de la «mise sous normalisation» de la section football de l'Africa Sports. Cette décision qui a pris effet à compter de sa date de signature, c'est-à-dire le mercredi 28 avril 2021, a pris le soin de nommer une personne ressource pour la conduite des affaires courantes.

Anciennement secrétaire général du club vert et rouge, et dans l'attente de la nomination des membres du Comité de normalisation, Assemien Kassi a été désigné pour assurer la gestion de la participation de l'Africa à la Ligue 1 pour le compte du présent exercice. Cette décision écarte de la gouvernance Vagba Alexis et Bahi Antoine, les deux tendances qui se disputent la légalité et la légitimité de représentation du club.

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X