Cote d'Ivoire: Adressage des voies et lieux publics - Le projet du district d'Abidjan adopté en conseil des ministres hier

C'est un important pas vers la modernisation de l'administration ivoirienne. Le projet d'adressage du district d'Abidjan, tant attendu, a été adopté hier mercredi 28 avril 2021 en conseil des ministres.

Cette opération qui s'inscrit dans un programme plus large de modernisation de l'administration ivoirienne et d'appui à la compétitivité de la ville d'Abidjan devrait démarrer avant la fin de l'année 2021, a révélé le porteparole du gouvernement, Amadou Coulibaly.

Mais avant le conseil des ministres, le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, Bruno Nabagnè Koné, a procédé au lancement officiel de la phase opérationnelle de cet important projet. Ce, lors de la première réunion de la Commission nationale de toponymie et de la centrale d'adressage, structures chargées de la mise en œuvre du projet.

Le ministre Bruno Koné a justifié l'avènement de ce projet par les nombreux problèmes liés à l'urbanisation galopante et mal maitrisée de la ville d'Abidjan. Avec en prime les difficultés de déplacement et de repérage des lieux. « C'est ainsi qu'en 2017, le gouvernement ivoirien, dans sa volonté de moderniser l'environnement urbain et de faciliter la circulation des biens et des personnes, a décidé de lancer un programme ambitieux d'adressage des voies et des lieux publics de Côte d'Ivoire, avec une phase pilote couvrant le district d'Abidjan » a-t-il indiqué.

En tout cas, la mise en œuvre de cette opération selon le ministre favorisera le développement de l'économie du e-commerce avec des livraisons raccourcies et plus efficaces, et un meilleur rendement et repérage par les sociétés de distribution d'eau et d'électricité, de leur clientèle. S'y ajoute le développement de plusieurs applications liées à la mise en œuvre des facilités inhérentes à ce projet.

Le coût prévisionnel global de l'opération est estimé à 10 milliards de FCFA avec un financement alloué par la Banque mondiale dans le cadre du Projet d'appui à la compétitivité du Grand Abidjan (PACOGA) d'un montant global de 400 millions de dollars US. L'accord de financement du PACOGA est passé au Conseil d'Administration de la Banque Mondiale en juin 2018.

Pour la mise en œuvre du projet, il est prévu de recruter sous forme d'assistance technique, un opérateur technique. Ce dernier devra réunir comme compétences, notamment, une bonne connaissance des techniques d'adressage, une capacité de déploiement logistique sur le terrain pour les opérations physiques d'adressage, des compétences confirmées dans le développement et l'exploitation de gros systèmes informatiques (Système d'Informations Géographiques et Système de Gestion des Bases de Données - SIG et SGBD).

Pour ce faire, un cahier des charges décrivant les tâches détaillées à mener et les profils à mobiliser a été rédigé et soumis à la Banque mondiale qui a formulé son avis de nonobjection sur ledit document le 31 juillet 2019.

A l'issue du processus de sélection, le Groupement IGNFI/GROUPE DEFIS & STRATEGIES/GEOFIT a été choisi pour réaliser la prestation. La signature du marché de prestation d'un montant de 5.261.020.753 FCFA HTVA, a également reçu un avis de non-objection (ANO) de la part de la Banque mondiale.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X