Cote d'Ivoire: Conseil des ministres/ Charte d'éthique, bonne gouvernance, probité, solidarité, intégrité

Voici les dix engagements pris par les ministres devant le chef de l'Etat

Donner l'exemple au sommet de l'Etat. Voilà tout le sens de la « Charte d'éthique du gouvernement », document des bonnes pratiques en matière de gestion des affaires publiques, que vient de signer le gouvernement Achi 1.

Le sens de l'État et l'amour de la patrie ; le respect de la dignité et de la vie humaine ; la primauté de l'intérêt général ; la solidarité et la cohésion ; la bonne gouvernance ; la responsabilité ; l'intégralité et la probité ; la justice et l'équité ; le dialogue permanent et la disponibilité ; la modération... sont les dix engagements que les membres du gouvernement, avec leur tête le Premier ministre, ont pris devant le chef de l'Etat. C'était, hier au Palais de la Présidence de la République, à l'occasion du premier conseil des ministres post-séminaire gouvernemental.

A cette occasion, le président de la République a fait connaitre son intention d'accélérer le rythme de travail afin de parvenir à des résultats probants au bénéfice des populations. Alassane Ouattara n'a pas manqué, sans l'ombre d'un doute, d'interpeller ses ministres quant à l'utilisation des sirènes et gyrophares. « Je note que pour les nouveaux ministres, j'entends beaucoup de sirènes en ville. J'ai demandé qu'on arrête l'utilisation des sirènes. Je vais prendre un décret pour le faire savoir, parce que je crois que je l'ai dit de façon nuancée la dernière fois, mais les nouveaux ministres n'ont pas suivi mes différentes interventions », a-t-il clairement indiqué.

Car pour le premier des Ivoiriens, les sirènes sont une source de nuisance pour les populations. « De toutes les façons, nous allons les supprimer. Nous allons revoir la question de la sécurité des hautes personnalités dans les prochaines semaines, peut-être même demain (aujourd'hui, Ndlr), à l'occasion du Conseil national de sécurité. (... ) Nous sommes là pour servir les populations ivoiriennes et rien ne doit être fait pour les agacer », a-t-il ajouté.

Le président de la République s'est aussi réjoui de la signature de la charte d'éthique, avant d'inviter les nouveaux ministres à se conformer à l'obligation de déclaration de biens devant la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG). A son tour, Patrick Jérôme Achi, Premier ministre, a invité chaque ministre à s'inscrire dans la nouvelle charte afin que le travail d'Etat et l'esprit de bonne gouvernance soient en harmonie. « La totalité des ministres ont déjà signé », a-t-il dit au chef de l'Etat.

Le conseil a, par ailleurs, adopté un décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Comité national de pilotage du programme système d'information policière en Afrique de l'ouest (SIPAO) en Côte d'Ivoire ; et un autre décret portant création du Centre de traitement des informations policières (CTIP) et d'un Système d'information policière de Côte d'Ivoire (SIP-CI).

Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, ces décrets interviennent dans le cadre de l'opérationnalisation du Système d'information policière pour l'Afrique de l'ouest (SIPAO) institué en 2012 par les Etats membres de la CEDEAO et la Mauritanie, en vue de mutualiser leurs efforts dans la lutte contre les menaces sécuritaires en Afrique de l'ouest.

Ainsi, a-t-il poursuivi, ces décrets concourent à mettre en place un système électronique d'information policière exploité et partagé par tous les services chargés de l'application de la loi sur le territoire de la République, à savoir la justice, la police nationale, la gendarmerie nationale, la police des eaux et forêts, la douane, la police maritime et portuaire.

Vaccination contre le Covid19 : l'Etat va renforcer les équipes sur le terrain Le Conseil des ministres a adopté, en outre, une communication relative à la situation du zoo national d'Abidjan.

En effet, a expliqué le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, compte tenu de l'insuffisance des installations et des infrastructures ainsi que des incidents survenus avec des animaux du zoo d'Abidjan, le gouvernement a décidé de fermer temporairement le zoo en octobre 2020, en vue d'engager des études techniques pour la mise en œuvre d'un plan de rénovation et de développement visant à hisser le zoo au niveau des standards internationaux.

« Ce plan, d'un coût prévisionnel de 500 millions de francs CFA, prévoit notamment le réaménagement paysager, l'embellissement général du zoo avec une importante revégétalisation, la rénovation des enclos défectueux, la rénovation des bâtiments administratifs et techniques ainsi que l'installation d'espaces de jeux réservés aux enfants » a-t-il révélé.

De même, il a été question de la vaccination contre la pandémie de la maladie à coronavirus. A cet effet, le gouvernement a adopté une communication relative à l'intensification de la vaccination contre la Covid-19 en Côte d'Ivoire. Démarré le 1er mars au centre de vaccination du Parc des sports de Treichville, plus de 63 centres de vaccination contre la Covid-19 sont ouverts et opérationnels dans les districts sanitaires à Abidjan.

A en croire Amadou Coulibaly, au 25 avril 2021, 118 875 doses de vaccins ont été administrées dont 101 805 pour la première dose et 17 070 pour la deuxième dose. « Aucun effet secondaire grave n'a été enregistré en Côte d'Ivoire. Seulement 257 effets secondaires mineurs ont été notifiés depuis le début de la campagne », at-il confié.

Cependant, a-t-il regretté, les nombreuses rumeurs et controverses autour des vaccins contre la Covid-19, notamment l'AstraZeneca, ont freiné l'adhésion des populations à la campagne de vaccination, qui enregistre entre 3000 et 5000 vaccinations par jour, contrairement aux objectifs fixés qui étaient de 10 000 à 15 000 personnes vaccinées par jour. Pour améliorer le taux de couverture vaccinale, a annoncé le porte-parole, un plan de déploiement à l'échelle nationale intégrant le renforcement de la stratégie avancée sera mis en œuvre.

« Il s'agit de démultiplier les équipes de vaccinateurs aussi bien dans les districts sanitaires de l'intérieur du pays que dans les districts sanitaires cibles du grand Abidjan afin d'atteindre au moins 7700 doses de vaccins par jour sur 60 jours de vaccination intense, à partir du 26 avril 2021 », a-t-il signifié. Enfin, le plan de déploiement en cours a positionné, pour l'intérieur du pays, 123 000 doses dans les entrepôts régionaux pour les 103 districts de l'intérieur.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X