Sénégal: Macky Sall - «Le social restera toujours au cœur de mes priorités»

Le Président de la République Macky Sall a reçu, le 1er mai 2021, à la salle des banquets du Palais de la République, les cahiers de doléances des centrales syndicales à l'occasion de la fête du travail. Il a réitéré sa disponibilité à œuvrer pour la préservation des emplois existants et la création d'autres.

Après une année de pause en raison de la pandémie du coronavirus, les organisations de défense des droits des travailleurs ont pu échanger directement avec le Chef de l'État au Palais de la République. C'était à l'occasion de la traditionnelle cérémonie de remise des cahiers de doléances du 1er Mai. Dans son discours, Macky Sall n'a d'ailleurs pas manqué de magnifier cette « formidable leçon de civisme » des centrales syndicales. « Vous avez montré que les travailleurs font corps et âme avec la Nation », a salué le Président de la République. Cette année, même si la cérémonie a été sobre, le Président a offert aux organisations syndicales l'occasion d'exposer leurs doléances qui tournent essentiellement autour de la préservation de l'emploi.

Rappelant les chiffres d'une enquête réalisée par le Ministère du Travail, le Chef de l'État révèle qu'entre mars 2020 et février 2021, 1236 travailleurs ont été licenciés par 261 entreprises et 16527 autres mis en chômage technique. Des statistiques officielles, qui, précise-t-il, ne prennent pas en compte la réalité du secteur informel. Mais, souligne-t-il, la situation aurait été plus catastrophique si le Gouvernement n'avait pas pris les devants dans le cadre de la loi d'habilitation avec la mise en place d'un programme de résilience économique et sociale doté d'un fonds de 1000 milliards de FCfa. Grâce à ce Fonds Force Covid-19, rappelle Macky Sall, l'État du Sénégal a soutenu les entreprises, les emplois, les ménages et même les Sénégalais de la diaspora. Autant d'efforts consentis dans un contexte où l'État était confronté à une baisse de ses recettes et à une hausse de ses charges, relève-t-il.

En avril dernier, un pacte de stabilité et de résilience du secteur touristique a été signé. Pour accompagner ce secteur qui a été largement touché par l'impact de la Covid-19, le Gouvernement a dégagé une enveloppe de 50 milliards de FCfa pour soutenir la résilience du tourisme et 25 milliards de FCfa pour les transports aériens. Tous ces efforts ont été faits, dit le Président Sall, pour sauvegarder l'emploi. Parce que, dit-il, « derrière chaque travailleur, il y a une famille à nourrir, à éduquer et à loger ». « Pour ma part, le social restera toujours au cœur de mes priorités », a-t-il déclaré rappelant qu'entre l'État, l'entreprise et les travailleurs, les intérêts et les rapports ne doivent pas toujours être considérés comme divergents. « Nous avons tous la responsabilité commune de poursuivre le dialogue pour faire plus et mieux », a-t-il ajouté.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.