Burkina Faso: Province de la Komondjari - Plus d'une dizaine de civils tués à Kodyel

Détachement militaire

Au petit matin du lundi 3 mai 2021, des individus armés inconnus se sont introduits dans le hameau de culture de Kodyel, situé dans la commune de Foutouri, province de la Komondjari.

Dans un communiqué, le gouverneur de la région de l'Est, le colonel Saïdou Sanou, a informé que le bilan provisoire « fait état de plus d'une dizaine de populations civiles tuées, de deux Volontaires pour la défense de la patrie tombés et de nombreux blessés ».

Selon plusieurs sources concordantes, les VDP ont réussi à abattre 11 terroristes. Les mêmes sources ont confié que c'était une colonne de plusieurs centaines d'hommes armés qui ont fait irruption à Kodyel.

Ils auraient encerclé la localité avant de « massacrer la quasi-totalité des hommes ». Seuls les femmes et les enfants auraient été épargnés. Nos sources ont ajouté que les individus armés ont mis le feu à plusieurs maisons d'habitation et à des greniers.

« Quand ils sont arrivés, il n'y a même pas eu de Salam Alikoum comme d'habitude. Ils ont intimé l'ordre aux habitants de sortir de leurs maisons avant de commencer à tirer», a raconté une source locale, jointe au téléphone.

Après avoir commis leurs crimes, les terroristes auraient visité le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Kodyel. Ils auraient menotté les agents avant de les libérer plus tard tout en leur intimant l'ordre de quitter la zone.

A en croire nos sources, deux motocyclettes ont été emportées. Elles ont affirmé que cette attaque sanglante a duré plus de deux heures d'horloge. Pour nos informateurs, le bilan pourrait s'alourdir si les blessés ne sont pas évacués à temps.

Terrifiés, les rescapés de l'attaque de Kodyel et les populations des hameaux de culture et des villages environnants seraient en fuite vers Foutouri et Gayeri.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X