Cote d'Ivoire: Judo/ Assises d'Abidjan - Vingt pays adoptent un plan commun pour booster la discipline

Réunis à Abidjan le week-end dernier à la faveur d'une journée de réflexion sur le judo africain, une vingtaine de pays issus de l'Union africaine de judo (Uaj) ont adopté un plan commun visant à rehausser le niveau de la discipline sur le continent. Plusieurs projets parmi lesquels l'accroissement des compétitions africaines, la construction de centres de haut niveau pour les judokas, font partie des grands axes de ce plan commun.

Ces assises qui ont été initiées par la Fédération ivoirienne de judo et disciplines assimilées (Fida) entraient également dans le cadre de la campagne de l'élection présidentielle de l'Union africaine de judo (Uaj) qui aura lieu le 18 mai à Dakar. Dabonné Seydou, président de la Fijda figure sur la liste du candidat Abakar Djermah Aumi pour le poste de vice-président de la faitière africaine. Le candidat originaire du Tchad a félicité la Fédération ivoirienne pour l'organisation parfaite des assises d'Abidjan, a apporté son soutien à son président et indiqué que la Côte d'Ivoire occupe une place importante dans ce projet.

« Nous avons énormément discuté avec Dabonné Seydou. Nous partageons la même vision qui est celle d'un groupe. Et si je ne suis pas là, c'est lui qui portera la vision du groupe. Nous avons une trentaine de pays qui nous soutiennent. Cela fait un an que nous travaillons. Nous avons choisi la Côte d'Ivoire pour l'ultime rencontre avant d'aller à Dakar, parce qu'elle occupe une place importante en Afrique en termes de résultats sportifs, une clé dans notre processus. Et nous sommes convaincus de gagner les élections », a-t-il ajouté.

Dabonné Seydou, candidat à la vice-présidence de l'Uaj, est également revenu sur les enjeux du scrutin du 18 mai. « L'Afrique doit franchir un nouveau cap. Nous constatons avec beaucoup de regrets que l'Afrique a du mal à exploser lors des JO et des Mondiaux », a-t-il ajouté.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X