Cote d'Ivoire: Résilience des systèmes cotonniers - La France soutient le projet à hauteur de 26,2 milliards de FCFA

Les ministres de l'Economie et des Finances, Adama Coulibaly et du Budget et du Portefeuille de l'Etat, Moussa Sanogo pour la partie ivoirienne, et le ministre français de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire et le directeur général de l'Agence française de développement (AFD) d'Abidjan, Emmanuel Debroise, ont procédé, hier jeudi 29 avril à la signature d'un accord de prêt de 26,2 milliards de FCFA pour financer le projet d'appui à la Résilience des systèmes cotonniers du nord de la Côte d'Ivoire (RESCO).

Ce projet vise à soutenir la professionnalisation et la durabilité de la filière cotonnière par une transition agro-écologique, afin d'accroître la production en préservant les ressources naturelles ; d'améliorer la productivité et la compétitivité ainsi que la résilience des exploitations agricoles familiales, pour en particulier préserver les revenus des femmes et des ménages vulnérables.

Il permettra également d'assurer une bonne gouvernance de la filière, incluant les femmes et les jeunes ainsi que la reconstruction du lien social, le maintien des emplois et l'accès aux services de base.

Se félicitant de l'appui de son pays à ce projet, Bruno Le Maire a indiqué que ce financement permettra à la filière coton de créer de la valeur ajoutée et de participer au développement économique du Nord de la Côte d'Ivoire. « Cette signature est symbolique pour tout ce que nous voulons construire dans le partenariat entre la France et la Côte d'Ivoire. Il s'agit de développer des filières à forte valeur ajoutée pour qu'elles soient bénéfiques pour les Ivoiriens et l'économie ivoirienne. C'est bien de produire les matières premières, c'est encore mieux de les transformer», a-t-il suggéré.

Aussi a-t-il insisté sur la nécessité de s'appuyer sur le secteur privé. « Votre secteur privé est très dynamique. C'est à lui qu'il faut donner les moyens de se développer », a-t-il ajouté. Pour terminer, le ministre français de l'Economie, des Finances et de la Relance s'est dit « très admiratif » des succès économiques de la Côte d'Ivoire.

Ce financement renforce ainsi le soutien de la France, à travers l'AFD, à l'agriculture et au développement rural de la Côte d'ivoire en cohérence avec le PNIA 2. Pour sa part, le ministre Adama Coulibaly a assuré du bon usage qui sera fait de ces ressources pour soutenir ce projet.

Il a ensuite, révélé que la Côte d'Ivoire s'est lancée, depuis des années, dans la transformation de certaines cultures telles que le cacao, le coton, l'anacarde, etc. « Nous travaillons beaucoup à développer les chaines de valeur dans les secteurs et sous secteurs de l'agriculture, avec un objectif de faire en sorte que nous créons de la valeur et que cette valeur reste en Côte d'Ivoire et que nous créons des emplois pour nos jeunes », a-t-il souligné.

Notons que le projet sera exécuté sur une période de 5 ans en partenariat public-privé par l'Interprofession du coton en Côte d'Ivoire (INTERCOTON) qui le cofinance avec les producteurs à hauteur de 30%. Il interviendra dans l'ensemble du bassin cotonnier et cible 120 000 exploitations agricoles familiales. Il prévoit des infrastructures (routes rurales, équipements de stockage et de transformation), le renforcement de la recherche et du conseil agricole, ainsi que l'appui à la structuration des coopératives et de leurs organisations.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.