Cote d'Ivoire: Basketball / Finales interlignes 2021 - Gagnoa, capitale de la balle au panier les 21, 22 et 23 mai prochains

La relance du basketball à l'intérieur du pays va passer la capitale du Goh. Gagnoa, cité sportive par excellence, va accueillir les finales des interligues 2021, les 21, 22 et 23 mai 2021.

Le terrain de la mythique place Laurent Gbagbo, ceux du Lycée Moderne 1 et 2 et du stade Biaka Boda accueilleront les 200 athlètes issus de 7 ligues attendus pour cette activité qui épouse la belle vision fédérale. Spécialement en ce qui concerne la décentralisation et la vulgarisation de la pratique de la balle au panier sur l'ensemble du territoire national.

Plus de 1000 personnes pour redonner vie au basket à l'intérieur En conférence de presse, ce jeudi 29 avril, au siège de la Fédération ivoirienne de basketball (FIBB) à Treichville, le président Mahama Coulibaly, assisté du vice-président Fétigué Ouattara, du président de la commission sécurité et civisme le Colonel Moussa Cissé, du président de la commission sécurité et civisme, Kouakou N'Dri, par ailleurs responsable de la commission jeune, a situé les enjeux de ces finales interligues.

«Ces compétitions des interligues font partie de notre volonté de redynamiser le basketball à l'intérieur du pays. Nous avons décidé d'occuper tout le territoire du pays comme le souhaite notre ministère de tutelle», at-il déclaré.

Parrainées par le député-maire de la cité du Fromager, Yssouf Diabaté, ces finales interligues enregistreront la participation de 400 personnes directes et de 200 invités. Soit un déferlement de 600 à 1000 personnes sur la ville de Gagnoa pour un week-end sportif de rêve. Notamment avec le concept novateur «Allons à Gagnoa». Comme pour dire à Gagnoa, il y aura du jeu, de l'ambiance, la fête.

Un évènement majeur à capitaliser par l'ensemble des autorités de la région du Goh. Parce qu'au-delà de l'aspect purement sportif, cette politique de décentralisation contribue à renforcer l'offre infrastructurelle avec la réhabilitation des aires de jeu. Cinq finales, des ateliers de formation, au programme Au plan du jeu qui se tiendra les 22 et 23 mai, le public assistera à cinq finales (minimes, cadets, cadettes, juniors et vétérans), a révélé le responsable de la commission décentralisation et ligues.

«Chaque Ligue est autonome. Elles ont organisé des éliminatoires intraligues avec des catégories bien définies par la Fédération. Ce sont les meilleurs, les champions de ces ligues qui vont s'affronter à Gagnoa lors des finales interligues», a indiqué Seydou Badian. Se réjouissant de ce «réveil».

Parce que, a-t-il précisé, «par le passé, ça n'existait pas». D'où tout le mérite à la Ligue de Gagnoa et aux autorités locales pour leur participation active et leur implication dans la renaissance de la balle au panier à l'intérieur du pays. La direction technique nationale sera également d'attaque à Gagnoa.

Selon un plan élaboré et mis en œuvre par le DNT adjoint, Blaise Amalabian (DTN Adjoint) et son équipe, l'ensemble des encadreurs techniques bénéficieront d'ateliers de mise à niveau, de renforcement de capacités. «Allons à Gagnoa pour les interligues», un événement à vivre pour la beauté et la renaissance du basketball à l'intérieur. Ville sportive, la cité du maire Yssouf Diabaté, par son savoir-faire, saura garantir la réussite de ces finales qui se veulent inoubliables.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X