Sénégal: Matam - Le service régional de l'ANA pour davantage d'investissements dans l'aquaculture

Belly Diallo (Ogo) — Le chef du service régional de l'Agence nationale de l'aquaculture (ANA) de Matam, Kandeuk Ndiaye, préconise davantage d'investissements dans ce sous-secteur pour lutter contre la malnutrition dans cette région et apporter "une réponse exhaustive" à la problématique de l'emploi et de l'insertion des jeunes dans cette partie nord du Sénégal.

Dans cette perspective, il a lancé un appel à l'endroit des bailleurs de fonds, de la diaspora, des bonnes volontés et du gouvernement, lundi, à l'occasion de la journée de lancement symbolique de la campagne de commercialisation de produits aquacoles à Belly Diallo, un village de la commune de Ogo, dans le département de Matam.

Cette journée coïncidant avec le mois consacré au jeûne musulman, les responsables de l'Agence nationale de l'aquaculture espèrent arriver à approvisionner les ménages de cette localité, pour leur permettre d'accéder à du poisson frais.

Il y a aussi que la ferme auto-productive de dix étangs réalisée à Belly Diallo, d'une capacité de dix tonnes de poisson par an, devrait contribuer à l'amélioration de la sécurité alimentaire dans cette localité, ont expliqué les responsables de l'ANA.

Cette journée de récolte de poissons a également été l'occasion de rappeler l'importance que les pouvoirs publics sénégalais apportent à ce sous-secteur considéré comme prioritaire dans la promotion de l'emploi des jeunes, si l'on en croit l'adjoint au sous-préfet de Ogo.

Birahim Fall a réitéré son engagement à accompagner le GIE "Bok Jef" en charge de l'exploitation de cette ferme et a demandé à l'ANA d'accompagner dans cette région les personnes intéressée par l'aquaculture et les techniques relatives à cette activité, en vue de satisfaire la demande selon lui de plus en plus pressante en poissons.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.