Libye: L'émissaire onusien souligne l'importance à mettre en œuvre les résolutions pertinentes

Tripoli — L'envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la Libye, Jan Kubis, a souligné l'importance de la mise en œuvre des récentes résolutions onusiennes sur le retrait des forces étrangères et le soutien à la surveillance de l'accord de cessez-leu feu, a rapporté lundi la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL).

M. Kubis s'est entretenu dimanche avec le président de la Commission nationale supérieure des élections (HNEC), Emad Sayeh, sur "les préparatifs et les étapes nécessaires à la tenue d'élections nationales" prévues le 24 décembre, conformément à ces résolutions, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Il "a renouvelé la volonté de l'ONU et de la communauté internationale de continuer à fournir le soutien nécessaire à la HNEC", selon la MANUL.

Elle a ajouté que M. Kubis a également rencontré le gouverneur de la Banque centrale de Libye, Al-Seddik Omar al-Kabir, pour discuter de la situation économique et financière du pays et de la nécessité de soutenir le gouvernement et les institutions libyennes.

Une autre réunion a eu lieu entre Jan Kubis et la ministre libyenne de la Justice, Halima Abdel Rahman, portant sur la situation des droits de l'Homme dans le pays, en particulier les questions de détention arbitraire, les centres de détention illégaux et les détenus sans procédure régulière, selon le communiqué.

En outre, M. Kubis a eu des entretiens avec de hauts responsables libyens de l'industrie pétrolière sur le manque persistant de financement adéquat et opportun pour l'entretien et le renouvellement des infrastructures pétrolières et les besoins opérationnels du secteur pétrolier, selon la MANUL.

Elle a ajouté que l'émissaire avait aussi rencontré samedi Khalifa Haftar, le chef de l'Armée nationale libyenne (ANL) basée dans l'est du pays, pour faire progresser la mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu conformément aux résolutions de l'ONU, à commencer par la réouverture immédiate de la route côtière et le retrait de toutes les forces étrangères et des mercenaires.

Les résolutions 2570 (2021) et 2571 (2021), adoptées le 16 avril, étendent notamment l'interdiction de toute exportation illicite de pétrole et approuvent le processus de mise en place d'un mécanisme de surveillance du cessez-le-feu géré par Libyens eux-mêmes.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.