Algérie: Inondations à l'Est de Médéa - Le bilan s'alourdit à 4 morts

Medea — Le bilan des victimes des inondations qui ont touché, lundi, l'Est de la wilaya de Médéa, s'est alourdi à quatre morts, après la découverte, mardi, de deux autres corps dans différents endroits de la commune de Beni-Slimane, la plus affectée par ces inondations, a-t-on appris auprès de la protection civile.

Les deux dernières victimes, des hommes âgés entre quarante et cinquante ans, ont été emportées par les eaux en furie de l'Oued "Boukraa" et trainés, séparément, sur une longue distance avant d'être retrouvés sans vie, après la décrue du cours d'eau au niveau du village d'"Ouled Aicha", périphérie de la commune de Beni-Slimane, a-t-on précisé.

Ces nouvelles victimes portent à quatre le nombre de décès qui sont déplorés au niveau de la seule commune de Beni-Slimane.

Plusieurs interventions ont été menées dans les communes inondées par les eaux, durant toute la nuit de lundi à mardi, pour sécuriser les habitants des immeubles cernés par les flots et prêter assistance aux citoyens en difficulté, a-t-on ajouté.

Deux premières victimes, un quinquagénaire et une fille de 13 ans, une pensionnaire de l'école des sourds muets de Beni-Slimane, ont été enregistrées dans la ville de Beni-Slimane ou des dizaines de véhicules ont été endommagés par les inondations qui ont touchées, en outre, les communes de Bouskène, Souagui, El-Azzizia, Sidi-Naamane et Ouled Brahim, quelques heures après le début des inondation, sans, toutefois faire de victimes au niveau de ces dernière localités.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.