Cote d'Ivoire: Journée mondiale de l'asthme - Chaque 1er mardi du mois de mai dédié aux malades

La Journée mondiale de l'asthme est organisée chaque 1er mardi du mois de mai. En France, elle est par l'association Asthme et Allergies pour la France. Au niveau mondial, c'est la "Global Initiative for Asthma" (Gina) qui s'occupe de son organisation. Il s'agit d'une journée d'échanges et d'information réunissant professionnels de santé et asthmatiques.

C'est aussi l'occasion de sensibiliser le grand public à cette pathologie.

La Gina est un programme regroupant des personnels de soins de santé et les pouvoirs publics luttant contre la prééminence, la morbidité et la mortalité liées à l'asthme. Le projet a été lancé en 1993, en collaboration avec le National Heart, Lung, and Blood Institute, le National institues for health (Nih) et l'Organisation mondiale de la santé (Oms).

Selon cette dernière, l'asthme touche plus de 339 millions de personnes dans le monde. Bien qu'il ne puisse pas être guéri, il est possible de vivre avec et de contrôler correctement sa santé respiratoire.

Chaque année, un thème spécifique est attribué à cette journée. Selon la Gina, en 2021, la journée est dédiée aux idées fausses sur l'asthme.

Les mythes et les idées reçues sont nombreux, en voici quatre assez courants :

- L'asthme est une maladie infantile

- L'asthme est contagieux

- Les exercices physiques sont déconseillés aux personnes souffrant d'asthme

- L'asthme n'est contrôlable qu'avec des stéroïdes à forte dose

Pourtant, la réalité est toute autre ;

- L'asthme peut survenir à tout âge

- L'asthme n'est pas contagieux. Cependant, les infections respiratoires virales (comme le rhume et la grippe) peuvent provoquer des crises d'asthme.

- Lorsque l'asthme est bien contrôlé, les personnes atteintes sont capables de faire de l'exercice et même de pratiquer des sports de haut niveau.

- L'asthme est le plus souvent contrôlable avec des stéroïdes inhalés à faible dose.

En Côte d'Ivoire

L'asthme est une pathologie fréquente en Côte d'Ivoire. Selon une présentation qui date de 2 ans, le Pr Aka Danguy, pneumologue au Chu de Cocody, a indiqué que la prévalence de l'asthme en milieu scolaire est passée de 8 % en 1988 à 15 % en 2000.

En milieu hospitalier, l'asthme représente 5 % des malades hospitalisés et 25 % des malades vus en consultation de pneumologie. Dans ce dernier secteur, l'asthme constitue la 3e affection la plus fréquente après la tuberculose et les infections respiratoires non tuberculeuses. Malgré cette fréquence, la prise en charge de l'asthme reste mal assurée.

Parmi les raisons pouvant expliquer les difficultés de la prise en charge, on peut citer le contexte socio-économique particulier, des faits inhérents au patient asthmatique et enfin des faits relevant du personnel médical.

En Côte d'Ivoire, jusqu'à ce jour, il n'y a pas de recommandations nationales concernant la prise en charge de l'asthme. Pour cette prise en charge en milieu hospitalier, aucune procédure régulièrement n'a fait l'objet d'évaluation.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X