Sénégal: Dysfonctionnements à l'hopital de Grand Mbour - Les syndicats montent au créneau et menacent d'aller en grève

La section du Syndicat autonome des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal à Mbour a rencontré hier, lundi, la presse pour faire part du grippage du partenariat Polimed Hôpital de Grand Mbour et menacer en relation avec d'autres syndicats d'aller en grève.

Par conséquent, les membres du syndicat ont déposé un préavis de grève courant jusqu'au 31 décembre 2021. Ils n'excluent pas la mise en œuvre de la menace au cas où rien n'est fait. "Depuis 2005, l'hôpital de Mbour vit une situation préoccupante par rapport au centre d'imagerie Polimed suite à la signature d'une convention », relève-t-on sur la déclaration du Sames/Mbour.

Selon le docteur Koudouss Mama, le secrétaire général du Sames local, beaucoup de difficultés sont notées par les usagers de l'hôpital de Mbour, mais aussi par le personnel (médecins et paramédicaux) et même le personnel de Polimed. Elles sont sériées ainsi : des difficultés d'accès à l'imagerie en urgence comme la radiographie et le scanner, l'absence de planification des rendez-vous donnés aux patients, les conditions de travail dangereuses des agents de Polimed sans moyens de protection adéquats contre les rayons X (absence densitomètre et de tablier de protection).

Les syndicalistes dénoncent aussi " l'usurpation de fonction médicotechnique du chef de service radio par le gestionnaire de Polimed et les difficultés de prise en charge des cas sociaux en plus de l'impossibilité pour l'hôpital d'offrir certains services à temps et au lit du malade et le non-respect de la convention de partenariat.

Les syndicalistes de Mbour sont résolus à mettre un terme à la situation en lançant un préavis de grève pouvant déboucher par un arrêt du travail dès le 31 mai 2021, si une solution n'est pas trouvée à ces entraves du fait de Polimed.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.