Kenya: Covid-19 - Nairobi reprend vie après deux mois d'isolement

Nairobi — Réouverture des écoles et des restaurants, reprise des activités sportives, levée des restrictions imposées sur la circulation des personnes et des véhicules de et vers quatre comtés du pays, dont la capitale Nairobi, sont autant de mesures annoncées par le président kényan Uhuru Kenyatta qui ont redonné le sourire à une population ayant souffert longtemps des mesures restrictives imposées par le gouvernement pour juguler la propagation du Covid-19 qui a fait à ce jour 2781 morts, dont 18 durant les dernières 24 heures.

Depuis l'annonce samedi de l'assouplissement des mesures restrictives imposées depuis fin mars, les activités ont repris de plus belle dans la capitale Nairobi : les élèves avec leurs costumes unifiés ont commencé à meubler les artères de la ville, les restaurants rivalisent par leurs menus diversifiés et leurs offres alléchants pour attirer plus de clients, et la circulation des véhicules et des trains a repris son rythme normal.

Ces assouplissements décidés à la faveur d'une forte diminution des infections qui a oscillé entre 74 pc à Nairobi et 89 pc à la ville portuaire de Mombasa ainsi que du taux de positivité qui est passé de plus de 18% durant la dernière semaine de mars à environ 10% actuellement, ont suscité de vives réactions au sein de la population ainsi que dans les milieux professionnels notamment du secteur du tourisme, le plus affecté par les mesures restrictives, et du sport.

Les professionnels du tourisme ont qualifié de "bouffée d'oxygène" la levée des mesures restrictives. "C'est une bonne nouvelle pour l'industrie du tourisme, en particulier sur la Côte. Le tourisme se développe quand les voyages et l'accessibilité fonctionnent. La fermeture de Nairobi et de quatre autres comtés avait essentiellement interrompu l'accessibilité de la région côtière", a déclaré Sam Ikwaye, directeur général de la filiale de l'Association kényane des hôteliers et des traiteurs de la côte.

"Avec la reprises des vols domestiques annoncée par la compagnie Kenya Airways et la levée des restrictions imposées sur la circulation des personnes et des véhicules entre les différents comtés du pays, l'ensemble des circuits touristiques peuvent enfin fonctionner", a ajouté M. Ikwaye.

Pour sa part, Solomon Wao, PDG de "One World Adventures", une société de promotion du tourisme, a accueilli avec "un grand soulagement" la levée de la cessation de mouvement, une mesure qui permettra, a-t-il argué, à la majorité des touristes nationaux d'affluer vers les destinations côtières.

"Nous sommes soulagés. Même si nous sommes en basse saison touristique, nous pourrons toujours obtenir des réservations d'hôtels et des vols pour Mombasa. Nous attendions avec impatience cette décision", a souligné M. Wao.

Dans le milieux sportif, le détenteur du record olympique et mondial de marathon, Eliud Kipchoge a salué la décision du président Kenyatta portant sur la reprise des activités sportives.

"Notre président a pris une bonne décision. Je pense qu'il a pris en considération plusieurs échéances sportives, notamment la préparation d'événements majeurs comme les Jeux olympiques, les Championnats du monde d'athlétisme des moins de 20 ans et les Championnats du monde des rallyes Safari Rally", a déclaré Eliud Kipchoge au journal "The Standard".

Pour sa part, Hellen Obiri, championne du monde du 5000 mètres, s'est réjouie de la prise de cette mesure. "C'est une bonne nouvelle ! J'avais peur que la suspension prenne trop de temps. Je suis sûr que nous allons maintenant bien nous entraîner et nous préparer pour les rencontres de la Diamond League et les Jeux olympiques", dit-elle.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.