Afrique: Délégation de l'UE au Burkina - L'ambassadeur, Wolfram Vetter, découvre la « maison commune »

Le diplomate européen a eu une quinzaine de minutes de tête-à-tête avec le DG des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna (droite).

L'ambassadeur, chef de délégation de l'Union européenne au Burkina Faso, Wolfram Vetter, a visité les locaux des Editions Sidwaya, le mardi 4 mai 2021 à Ouagadougou.

Les Edition Sidwaya sont dans une dynamique de renforcement de ses relations avec les partenaires. C'est dans cette dynamique, que l'ambassadeur, chef de la délégation de l'Union européenne (UE) au Burkina Faso, Wolfram Vetter, a visité, le mardi 4 mai 2021 à

Ouagadougou, les installations du « Journal de tous les Burkinabè ». Pour le diplomate, l'UE s'intéresse toujours aux activités de la presse partout dans le monde.

Sa visite aux Editions Sidwaya, a-t-il dit, lui permet de toucher du doigt le travail effectué au quotidien au sein du journal, afin de dresser des colonnes d'informations aux consommateurs des produits Sidwaya. Dans ce « journal fiable, riche en informations et alimenté par des professionnels de l'information », le diplomate européen dit avoir été motivé par l'envie d'échanger avec ses premiers responsables afin de se faire une idée des conditions de travail des journalistes.

Le rédacteur en chef du quotidien, Anselme Kambiré (extrême droite), a expliqué le processus de collecte et de traitement de l'information à l'hôte du jour.

A son arrivée, le diplomate a passé une quinzaine de minutes en tête-à-tête avec le Directeur général (DG) des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna, avant d'arpenter les couloirs de la « maison commune », découvrant ainsi, le centre névralgique de l'entreprise, l'imprimerie, les rédactions de Sidwaya Sport, Sidwaya internet et la documentation, avant de se rendre à la rédaction du quotidien. La visite, selon lui, entre dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse. « C'est un grand plaisir d'être dans les locaux de Sidwaya.

Vu que la journée internationale de la liberté de la presse a été célébrée le 3 mai, j'ai décidé de venir voir comment les journalistes travaillent, au regard du fait que nous sommes très attachés aux valeurs de la liberté d'expression», a indiqué le diplomate européen. Il a ajouté que l'UE observe de près, ce que les journalistes font au Burkina Faso et a remarqué qu'ils travaillent sous pression. « Nous sommes venus vous montrer notre intérêt pour la presse en général et votre journal en particulier qui est un instrument fondamental d'information au Burkina Faso », a conclu le diplomate.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X