Afrique de l'Ouest: BRVM - Embellie des indices de la Bourse en fin de cotation ce 4 mai

Contrairement à la séance de cotation de la veille où ils affichaient une situation contrastée, les indices de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) ont affiché des hausses variables à l'issue de la séance de cotation de ce mardi 4 mai 2021.

L'indice BRVM 10 a ainsi gagné 0,02% à 129,89 points contre 129,81 points la veille. De son côté, l'indice BRVM Composite a gagné 0,35% à 151,31 points contre 150,78 points la veille.

Cette embellie des indices a impacté positivement la capitalisation boursière du marché des actions qui s'est établie à 4.553,479 milliards de FCFA contre 4537,774 milliards de FCFA lors de la séance de cotation de la veille, soit une augmentation de 15,705 milliards FCFA.

Pour sa part, la capitalisation du marché obligataire a enregistré une augmentation de 1,256 milliard FCFA à 6300,906 milliards FCFA contre 6299,650 milliards FCFA lors de la séance de cotation précédente.

La valeur totale des transactions s'est établie à 1,825 milliard FCFA contre 1,823 milliard FCFA lundi 3 mai 2021.

Le TOP 5 des plus fortes hausses de cours est occupé respectivement par les valeurs suivantes : Palm Côte d'Ivoire (plus 7,47% à 4.675 FCFA), Safca Côte d'Ivoire (plus 7,32% à 220 FCFA), Nestlé Côte d'Ivoire (plus 7,31% à 1.175FCFA), SETAO Côte d'Ivoire (plus 7,23% à 445 FCFA) et BOA Niger (plus 7,21% à 3.790 FCFA).

A contrario, le Flop 5 des plus fortes baisses de cours est respectivement occupé par les valeurs suivantes : Servair Abidjan (moins 7,32% à 950 FCFA), BOA Burkina Faso (moins 6,67% à 3500 FCFA), CFAO Motors (moins 4,60% à 415 FCFA), SAPH Côte d'Ivoire (moins 3,46% à 2.510 FCFA) et Total Sénégal (moins 2,99% à 1.300 FCFA).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X