Maroc: Settat - Destruction de 309 kg de produits impropres à la consommation

Settat — Quelque 309 kg de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisis et détruits au niveau de la province de Settat, durant la deuxième semaine du mois de Ramadan.

Selon les données du service économique de la préfecture de la province de Settat, il s'agit notamment de produits alimentaires périmés ou mal stockés saisis lors d'opérations de contrôle des prix et de la qualité des produits alimentaires, menées par la commission provinciale mixte compétente.

Les grandes surfaces ainsi que les marchés de proximité ont connu durant la deuxième semaine du Ramadan une abondance de l'offre de produits alimentaires les plus consommés.

Les prix de ces produits sont généralement stables à l'exception des tomates dont les prix varient entre 5 et 7 DH selon la qualité du produit, les bananes dont le prix a atteint 12 Dh et l'avocat (45DH).

Le prix de la viande blanche notamment le poulet a enregistré une nette augmentation variant entre 16 et 17 Dh le kilo alors que le prix des œufs a baissé à 1 Dh/unité.

Des variétés de poisson ont enregistré une baisse comme la sole (50 Dh le kg) et le Merlan (60 Dh).

Les visites de terrain menées par la commission provinciale mixte dans les marchés des communes territoriales de Settat, Oulad Mrah, Lebrouj et Loulad depuis l'avènement du mois sacré de Ramadan ont permis de constater 27 infractions aux lois relatives à la protection du consommateur et l'usage des sacs en plastique, la saisie et la destruction de 592 Kg de produits impropres à la consommation.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X