Congo-Kinshasa: Environnement et développement durable - Eve Bazaïba reçoit le chargé d'Affaires d'Italie et l'ambassadeur des Pays-Bas

Le diplomate a transmis au vice-Premier ministre, ministre congolais de l'Environnement et du Développement durable, l'invitation pour le sommet de G20, à Naples, en Italie, alors que l'entrevue avec le second diplomate, qui représente également groupe inter-bailleurs qui s'occupe de l'environnement, a tourné principalement sur le programme du gouvernement congolais en matière de l'environnement.

Le vice-Premier ministre, ministre de l'Environnement et du Développement durable, Mme Eve Bazaïba Masudi, a accordé, le 4 mai, dans son cabinet de travail, à Gombe, des audiences aux membres de corps diplomatique accrédité en République démocratique du Congo (RDC).

Le premier à être reçu par le vice-Premier ministre, ministre de l'Environnement et du Développement durable a été le chargé d'Affaires de l'Italie en RDC, Fabrizio Marcelli.

Le diplomate italien a indiqué être venu voir Mme Eve Bazaïba Masudi, pour l'inviter à la rencontre du G20 prévue à Naples, en Italie, le 22 juillet. Cette rencontre, a-t-il précisé, va réunir les ministres de l'Environnement des pays du G20. Notant que le thème de cette rencontre est « planète plus prospérité », le chargé d'Affaires italien en RDC pense que ce thème est plus important pour le G20.

Le diplomate italien a, par ailleurs, affirmé avoir constaté que le vice-Premier ministre, ministre de l'Environnement et du Développement durable était très informée sur les thèmes que relève l'Italie et qui connecte ce pays à l'Afrique. Notant avoir reçu une réponse positive de Mme Bazaïba à cette invitation, Fabrizio Marcelli a souligné que cette rencontre de Naples sera, pour le vice-Premier ministre, ministre congolais chargé de l'Environnement, l'occasion pour retrouver tous ses autres collègues des pays du G20 et expliquer les soucis et les priorités de la politique en matières de l'environnement en RDC, qui est dépositaire de la deuxième forêt de la planète, après l'Amazonie, et qui est un patrimoine à sauvegarder.

La deuxième personnalité qui a été reçue par le vice-Premier ministre, ministre congolais chargé de l'Environnement, Mme Eve Bazaïba Masudi, a été l'ambassadeur des Pays-Bas en RDC, Jolke Oppewal.

Au sortir de cette audience, le diplomate hollandais a indiqué que l'environnement et le développement durable était un des volets importants dans le cadre du partenariat entre son pays et la RDC. De son avis, ce partenariat se construit sur deux volets que sont l'environnement et l'assainissement, qui sont visibles pour la population, qui doit avoir une ville propre, mais également le changement climatique qui constitue une menace pour tout le monde, y compris la RDC.

Dans leurs discussions, a-t-il précisé, ils ont évoqué l'importance du programme actuel du gouvernement congolais, qui est très ambitieux, avec la plantation d'un milliard d'arbres, ainsi que l'amélioration de la gouvernance dans le secteur naturel et l'amélioration du flux financier dans la gestion des forêts, dans l'environnement.

De l'avis de l'ambassadeur des Pays-Bas en RDC, cette rencontre avec Mme Eve Bazaïba constitue le début d'un bon partenariat. Le diplomate a également souligné qu'il est venu rencontrer Mme le vice-Premier ministre, ministre de l'Environnement et Développement durable de la RDC non seulement en tant qu'ambassadeur des Pays-Bas mais également parce qu'actuellement l'ambassade des Pays-Bas en RDC assure la présidence du groupe inter-bailleurs qui s'occupe de l'environnement. A l'en croire, la rencontre avec Mme Eve Bazaïba a constitué une réunion de tous les partenaires de la RDC dans le domaine de l'environnement.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X