Madagascar: Parlement - Le statut de l'opposition revient sur le tapis

L'Assemblée nationale est consciente, d'après sa présidente, que de nouvelles contaminations ont été déclarées à l'issue de chaque session tenue par le parlement.

En effet, l'option en distanciel, via les outils technologiques, a été adoptée pour tenir la première session ordinaire de cette année à la chambre basse. D'après Christine Razanamahasoa, une « proposition de résolution portant encadrement juridique de la réunion virtuelle de l'Assemblée nationale va, incessamment, faire l'objet d'un contrôle de constitutionnalité au niveau de la Haute Cour Constitutionnelle ».

Tenir toute la session de 60 jours, prévue par la Loi fondamentale, en ligne, est une grande nouveauté dans les annales de la pratique parlementaire, a indiqué la présidente de la Chambre, hier, lors d'un discours à l'occasion de l'ouverture officielle de la session. « L'approche a été adoptée par le bureau permanent compte tenu de la situation sanitaire », a-t-elle ajouté.

Opposition. Dès lors, l'agenda du parlement s'annonce chargé pour les deux prochains mois. Les textes qui ont été mis sous le boisseau lors des dernières sessions parlementaires ont été évoqués par les présidents des deux chambres. Notamment la loi qui va régir l'opposition dans le pays qui sera discutée au niveau du parlement durant cette session ordinaire. Selon Christine Razanamahasoa, l'adoption de la proposition de loi 001-2019/PL, portant statut de l'opposition et des partis d'opposition, actuellement au niveau du Sénat, est prévue dans l'ordre du jour des députés.

Haute Cour de Justice. D'autres sujets préoccuperont également les députés. La proposition de résolution, portant à la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les activités des opérateurs en télécom, présentée par le député Doda Andriamiasasoa, sera discutée durant la session. Sera également discutée la proposition de résolution portant création d'une commission d'enquête parlementaire sur le trafic d'or à Madagascar, présentée par le député Mohamad Ahmad, élu à Fenerive Est. Le rapport de la commission d'enquête parlementaire sur Ravinala Airports ainsi que la finalisation de la procédure de mise en accusation devant la Haute Cour de Justice seront également au menu.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X