Gabon: Accusé d'usurpation d'identité, Guelor Kanga contre-attaque

Guelor Kanga sort enfin du silence. Accusé de fraudes sur son identité par la Fédération Congolaise de Football Association, le milieu de terrain des Panthères du Gabon s'est pour la première fois prononcé sur cette affaire.

Le Gabon risque une disqualification de la CAN 2022 s'il sort perdant dans cette affaire. Son joueur, Guelor Kanga est accusé de fraude sur l'identité, de graves accusations au sujets desquelles le joueur de l'Etoile Rouge de Belgrade a réagi. Guelor Kanga se dit serein.

"Je reste serein face à ces allégations de la fécofa. Je n'ai ni acte de naissance, ni carte d'identité, ni passeport délivrés par la RDC. Qu'ils fournissent ces documents, s'ils existent. Je dispose d'un passeport en bonne et due forme délivré par les autorités gabonaises compétentes. C'est tout ce que j'ai à dire", a-t-il indiqué selon footrdc.

Il y a quelques jours, c'est son club qui a tenu à le soutenir dans cette affaire assez sérieuse.

Dans un communiqué officiel, le club estime que son joueur est tout simplement victime d'un conflit entre deux fédérations qui se disputent une place pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (CAN) et que tous ses documents sont en ordre.

«Nous voulons souligner que nous faisons confiance à notre joueur. Kanga a un passeport valide et aussi une résidence en France. Il a joué en Russie et en République tchèque et n'a jamais eu de problèmes. Nous voyons cette situation comme une guerre entre deux fédérations à propos de la Coupe d'Afrique des Nations, dont Guélor Kanga n'est qu'une victime. Nous pensons que toute la situation sera résolue rapidement en faveur de Guélor», peut-on lire sur dans le communiqué.

La décision finale de la Confédération Africaine de Football est attendue dans les jours à venir. En attendant, le ton entre la Fegafoot et la Fecofa n'est pas du tout doux, tant l'enjeu est important.

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X