Cameroun: Numérisation de la Fonction publique - La piste Camtel

Joseph LE a effectué une visite de travail au datacenter de Zamengoe pour voir comment cette infrastructure pourrait contribuer à la gestion des ressources humaines de l'Etat.

Au cœur du Datacenter de la Cameroon Telecommunications (Camtel) de Zamengoe dans la Lékié. Le tout premier centre de télécommunications par satellite au Cameroun construit en 1975 vient de connaître une cure de modernité. Résolument engagé dans la modernisation de l'administration et la gestion des ressources humaines de l'Etat, le ministre de de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Joseph LE y a effectué une visite de travail hier, question de voir dans quelle mesure cette infrastructure ultra-moderne pourrait apporter son expertise dans ces différents chantiers de numérisation lancés par ce département ministériel.

Reçu par le directeur général de Camtel, Judith Yah Sunday epse Achidi Achu, le Minfopra a eu droit à une visite guidée du centre après une présentation générale du site. De la salle des transformateurs à celle de groupes électrogènes, de transmission et des installations incendie, l'hôte du jour a pu toucher du doigt la capacité du système numérique dont dispose cette infrastructure. L'on retiendra que le Datacenter qui est bâti sur une superficie de 3019 mètres carrés, est le meilleur et le plus grand de l'Afrique centrale. Il fonctionne 24h/24 sans interruption.

Pour le directeur général de la Camtel, ce site traduit l'engagement de la Cameroon Telecommunications auprès du gouvernement pour la construction d'une société digitale comme prescrit par le chef de l'Etat. « Cette infrasructure vient combler un vide réel et enrichit significativement l'écosystème des télécommunications au Cameroun et dans la sous-région Afrique centrale. Il va contribuer à développer l'économie numérique en facilitant l'accès à l'hébergement des plateformes de services, catalyseur de l'éclosion du génie », a indiqué le Dg.

Au terme de la visite guidée, le Minfopra n'a pas caché sa satisfaction. Pour Joseph LE, il ne fait aucun doute que ce Datacenter constitue une aubaine pour une gestion plus moderne des ressources humaines de l'Etat. « Nous sommes en train de travailler dans le cadre de l'important projet gouvernemental qui est le nouveau Sigipes II. Ce dernier a besoin d'être hébergé et avec des redondances.

En plus de ce que nous pourrions avoir aussi bien au Minfopra qu'au Minfi, cette opportunité est extrêmement importante pour nous, parce que dans ce domaine particulièrement, il n'est pas bon de mettre tous ses œufs dans le même panier, parce qu'en cas d'incident sur un site, l'autre doit immédiatement prendre le relais. Ici, nous avons une véritable aubaine qui mérite d'être exploitée », a-t-il expliqué. Judith Yah Sunday a quant à elle, exprimé sa disposition ainsi que celle de son équipe entièrement déterminée à apporter toute son expertise pour la fourniture de prestations de haute qualité au Minfopra.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X